Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par le CLA



SI



Si vous - je ne sais pas - si vous par là passiez,
Du côté d’où je vais, pour voir si vous y êtes,
Au hasard désiré, si loin que vous fussiez,
D’avoir tant attendu - je ne sais - déjà prête…

Si par là - se peut-il - si vous par là fuyant,
Juste où fuyant je vais parce qu’est votre route,
Au hasard espéré d’un carrefour brillant
De ses miroirs voulus - je ne sais somme toute -…

Si probable - je sais - si vous par là d’espoir,
Par le trottoir perdu qui fait nos routes miennes,
Au hasard recherché reconnaissiez le soir,
Assez grand - je ne sais - pour que tu m’y reviennes…

Alors moi qui déjà m’apprête de retour,
En sachant que je sais, si vous savez-vous-même,
J’aurais, trouvant l’étoile où vous seriez l’amour,
Si vous enfin m’aimiez, découvert que tu m’aimes !

Edouard Piolet - Poésie en Stéphanie - 2003

 

 

http://idata.over-blog.com/1/23/03/63/AMITIEE/SEPARATION-BIS/ldir4q9q.gif

 

 

 

L’Age de la Terre

 

 

 

- Dis grand-père, quel est donc l’âge de la terre ?

En ce troisième millénaire, fêtons-nous son anniversaire ?

La tour Eiffel en feu, la lui offrons-nous en cadeau ?

- La terre, mon enfant, est tout autre que nous.
C’est une grosse orange bleue
Très vieille et très jeune à la fois
Qui ne veut pas dire l’année de sa naissance.
Elle cache ses secrets à mille hommes de science.

Comme une enfant joyeuse, elle tournoie sur elle-même
Dans le ciel azuré où naissent les étoiles.
Adolescente fascinée, elle danse longuement
Sa danse d’harmonie tout autour du royal amantterre02.jpg
Qui gouverne son rythme.
Mais elle est mère aussi ! Sa robe est chamarrée de forêts,
De déserts, d’herbages et de plages et son torse est paré
Du diamant des rivières et des verts océans.
D’elle la vie ruisselle : les oiseaux des forêts,
Les zèbres du désert, les biches des herbages
Et les enfants des plages, le poisson du bocal
Et le merle du bois. Et puis toi, et puis moi.

- Alors, grand-père,  n’est-ce pas ?
Elle nous enterrera tous, la Terre ?

Marie-Fabienne Vernhes -Poésie en Stéphanie - 2003

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article