Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Pierre Thévenin





Num-riser0010.jpgEncore un coup de gueule sur la mort des deux otages, et un peu long, mais il y a des choses qui m'énervent tellement ... :

 

 

 

      Sur la mort de Vincent Delory et d'Antoine de Léocour, on a pu entendre un certain Pierre Servent, estampillé "expert en stratégie militaire", s'exprimer à deux reprises au moins :

 

     - Dans "C dans l'air" où, il faut le souligner, Yves Calvi a attendu presque une semaine pour parler de ce sujet, sans doute moins intéressant que le coup de boule de Zidane qui avait fait l'objet d'une émission en 2006. 

 

      - Dans "Revu et corrigé" où Paul Amar ne lui avait opposé aucun contradicteur, ce qui n'est pas courant ; pourtant, je crois que Cécile Duflot, une des rares voix discordantes, ou les amis d'Antoine auraient parfaitement fait l'affaire.

 

     Ce monsieur Servent trouve que Sarko a pris la bonne décision. Effectivement, si les deux amis étaient restés aux mains des terroristes, ils auraient été maltraités (c'est également ce qu'a affirmé Juppé). Sûr que là où ils se trouvent désormais ils ne risquent plus d'être maltraités.

       Pour vous dire à quel point son argumentation est fumeuse, il considère ( dans l'une et l'autre  émissions) que les soldats français, ayant à peu près le même âge que Vincent et Antoine, se devaient de tirer sur les voitures qui les transportaient. Comprenne qui peut!

 

      Encore plus fort : en réponse à un téléspectateur de "C dans l'air", il a trouvé stupide de considérer que tous les otages n'avaient pas la même valeur. Il n'a pas dû entendre parler d'Ingrid Betancourt et les propos du président français lorsque Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière ont été enlevés lui auront également échappé. En tant que journaliste, pour reprendre une  formule chère à  Calvi, il devrait  mieux s'informer.

 

       Signalons en passant que notre "expert" a un livre à promouvoir. 

 

       Et Sarko, qui  s'est invité aux funérailles, ne manque pas d'air non plus. Mais ça, ce n'est pas un scoop.

 

Pierre Thévenin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

krishnafrankie 18/01/2011 16:23



ira t il jusqu a décompter ces deux garcons dans les statistiques du chômage pour se faire élire? Surtout qu' au pays des chtis le chômage c'est un pain quotidien.


en tout cas c est aussi lourd a avaler que le pain noir toutes ces histoires.


Pensées pour ces deux ptits gars.