Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Publié par 
 

Il est donc permis d’avancer que Sherlock Holmes a eu cinquante ans en 1938. Cette œuvre qui concerne les aventures policières du célèbre détective est-elle pure imagination ? Pas tout à fait.

En réalité, Conan Doyle, s’est inspiré d’un exemple, d’un modèle, celui du docteur Bell, de l’université d’Edimbourg et qui avait été son professeur.

Un jour un jeune homme vint rendre visite au docteur en présence de Doyle.

– Vous avez servi dans l’armée, n’est-ce pas,  demanda le professeur au visiteur.

– Oui, docteur.

– Et vous l’avez quitté depuis très peu de temps ?

– Oui, docteur.

– Naturellement votre régiment était aux Indes ?

–  Oui, docteur.

Lorsqu’il fut parti Conan Doyle voulut savoir quels signes, quelles remarques  avaient dicté au professeur ses demandes précises.

– Oh, c’est bien simple, répondit le médecin. D’abord ce jeune homme a gardé son chapeau sur la tête et vous savez que dans l’armée on ne se découvre pas, on conserve son képi. Ensuite, il n’a pas salué comme le font les civils, ce qui démontre qu’il n’a pas repris contacte depuis longtemps avec la vie ordinaire. Enfin, il a un commencement d’éléphantiasis, maladie qui n’existe pas en Angleterre mais qui est fréquente aux Indes.

Une autre fois une femme de Manchester, éplorée, vint demander conseil au docteur et Doyle une fois de plus était présent.

   – Mon mari, expliqua-t-elle, est allé à la banque à Londres où il a retiré 40 livres sterling sans m’en prévenir. Il était descendu dans un hôtel du Strand et soudain il a disparu. Je suis sans nouvelle de lui depuis trois jours.

Le docteur Belle lui demanda des précisions, après quoi il déclara :

–   Madame, je vous donne le conseil d’aller à Glasgow ou à Edimbourg. Vous y retrouverez certainement votre époux. Et la suite des évènements démontra que le professeur avait raison. Cédant aux sollicitations de Doyle, il lui exposa ses déductions.

– Notez d’abord que le fugitif a retiré 40 livres à la banque sans rien dire à sa femme. Donc il avait déjà un projet qui n’était pas très louable. Il est rentré à son hôtel vers les dix heures du soir et ensuite on perd sa trace. Mais cet hôtel il a bien fallut qu’il le quitte Il n’a pu le faire dans la nuit ou le matin car sa sortie aurait été remarqué. Par conséquent il a dû s’éclipser entre 11h et 11h30, heure où la sortie des spectacles  crée  du brouhaha lui permettant  de passer inaperçu. Or, précisément, entre 11h et 11h30 partent les grands rapides pour l’Ecosse. C’est ainsi que j’en suis arrivé à la conclusion que le marie  fugitif devait se trouver à Edimbourg ou Glasgow. 

 C’est cette subtilité d’esprit, d’observation  et de déduction qui donna l’idée à Conan Doyle de créer de toutes pièces un personnage qui procéderait  suivant les méthodes du professeur Bell. Et c’est ainsi que naquit Sherock Holmes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article