Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par harry-l-blackbird et elsapopin

 

Pour qui sonne le glas
A la lisière du rêve,
 la dentelle noire des arbres,
Déjà
annonce le chagrin.

Hurlements muets
des pierres du chemin
devant ce regard d'éternité
soudain, lourdement, figé.

L'imbécile brutalité
a
encore
lâchement
frappé !

dans l'aube duveteuse,
 le voisin,
 doucement,
 recueille la boule de tendresse
et la pose
délicatement
entre les fleurs éteintes du jardin.

Giclures acide du chagrin
qui rongent les paupières
Verrouillées
Sur le souvenir précieux
D'une lumineuse harmonie.

Certains diront
" mais ce n'était qu'un chat ! "
Oui, mais c'était NOTRE chat !
Et il était sacré !

Sacré de...Birmanie

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article