Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poetes incomparables

Archives

J’avais huit ans, je quittais ma montagne Où vit heureux le rude paysan, Toujours joyeux, empochant ce qu’il gagne, Pour l’avenir semant au temps présent, J’ai dirigé ma marche vers la ville, Où par l’intrigue un sot se couvre d’or, Où le voleur vit paisible...

Que j’aime le premier frisson d’hiver… Que j’aime le premier frisson d’hiver ! le chaume, Sous le pied du chasseur, refusant de ployer ! Quand vient la pie aux champs que le foin vert embaume, Au fond du vieux château s’éveille le foyer ; C’est le temps...

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 > >>