Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poetes incomparables

Archives

Me voici devant Vous, contrit comme il le faut. Je sais tout le malheur d’avoir perdu la voie Et je n’ai plus d’espoir, et je n’ai plus de joie Qu’en une en qui je crois chastement, et qui vaut A mes yeux mieux que tout, et l’espoir et la joie. Elle est...

A Paris mon pas décroît dans le crépuscule de vivre Sous la cruauté d’un ciel gris malgré l’indifférence et l’odyssée souterraine mon corps vieux navire traverse l’année en fendant les flots de l’espérance pour atteindre l’autre rive son soleil ami et...

Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ; Mon paletot aussi devenait idéal ; J’allais sous le ciel, Muse ! et j’étais ton féal ; Oh ! là ! là ! que d’amours splendides j’ai rêvées ! Mon unique culotte avait un large trou. – Petit-Poucet rêveur,...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>