Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Hélas Baltimore n'est jamais si présente Que quand l'oubli voudrait lui faire l'amour de ses silences Frenchie qu'ils disent là-bas Tu le regretteras un jour Non pas ton fric Mais ton détour Pour avoir cru lui dire je t'aime - fête des pères oblige le...

On découpait du papier rose, Des feuilles mauves, feuilles bleues, Par ces après-midi moroses, Quand par dessus l’école, il pleut. Nos ciseaux traçaient des contours De moitiés de p’t’tits coeurs d’amour, Puis la feuille, on la dépliait, Et pof ! t’avais...

- Je ne manque pas de culot, comme disait l’ampoule. - Quand je m’abstiens de conduire, c’est de l’auto censure, comme disait un monsieur. - L’apprêt se met avant, comme disait le peintre. - Quand il n’y avait pas la ceinture, j’étais beaucoup plus attaché...

Collectif affichettes des poétes : Thierry Montgaillard https://t.co/ntyyZu7s6X claude sans (@elsapopin) August 15, 2020 Ai-je vraiment vécu sept vies.. Ai-je déjà vécu ici? dans une autre vie près des grands chênes verts,Dans ce beau jardin où pleurent...

Poètes des profondeurs – Julie Ladret https://t.co/3d3Caz3P3y claude sans (@elsapopin) August 13, 2020 Qui l'aurait tu, cet amourNi la feuille Ni le puitsNi la pierre Ni le ciseauAlors qu'aucun d'eux ne savent parler vraimentque dans un jeu d'enfant Qui...

TEXTES ET NOUVELLES D’AUJOURD’HUI https://t.co/43vuFvsg7w claude sans (@elsapopin) August 13, 2020 L'ombre de ses pas, Pascal Depresle On vit souvent caché dans l'ombre de ses pas.Comme des retours essentiels, d'autres appellent ça se ressourcer, moi...

<< < 10 20 30 40 50 60 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 90 100 200 300 400 500 600 > >>