Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par P.Guillaume

 

Le " château de Moulinsard " de John Huston se situait dans le comté de Galway. Une chasse au renard en Irlande l'amena un jour devant le domaine de Saint Clerans. " La propriété se divisait en deux, le manoir lui-même et au bout d'un sentier entre les arbres et au-delà d'un ruisseau à truites, une vieille tour du XIIIeme siècle,les écuries, le logement du personnel, et un petit cottage ( 1 ). " Un capitaine de voilier irlandais, digne des aventuriers

dépeints par le grand John, y avait même acclimaté un jardin exotique."

Marlon Brando et Jean-Paul Sartre, entre autres, eurent la chance de découvrir le salon rouge, la chambre Napoléon, le bain japonais,la galerie précolombienne, et, qui sait, le fameux faucon de Malte dont les rêves étaient faits.

L'occasion que " Le dernier de la liste " lui offrait de tourner dans son abbaye de Thélème était trop belle pour qu'il nous en privât. Une fois l'or de la Sierra Madre dispersé par le vent de la plaine, Huston nous invita donc à Saint Clerans.

Une distribution digne des épopées militaro-patriotiques de l'époque se cache sous le maquillage du grand Bud Westmore : Frank Sinatra, Robert Mitchum,Tony Curtis, Burt Lancaster...

 

Qui est qui ? Qui joue quoi ? Ne partez pas avant le salut final quand la mémère enlève son fichu, le palefrenier son masque de latex, le joueur d'orgue son faux nez...Et ce jeu de devinettes n'est pas le moindre agrément d'une intrigue policière basée sur un jeu de mots.

Le sens et la cohérence de la liste d'Adrian Messinger sont liés à un mystérieux message délivré par un mourant que des enquêteurs sympathiques vont tenter de décrypter.

L'un d'eux est un Français doté d'un solide sens de l'humour. 43 ans, la jambe raide, Le Borg déplore " le gaspillage " et drague la jolie lady de manière très directe en annonçant le montant de ses revenus et en déroulant le panel de ses activités.

Kirk Douglas est le canard boiteux d'un bestiaire familial. Aigri et impitoyable, ce Fantomas solitaire finira victime de sa machination.

Hors du château, on survit en détournant la pension d'invalidité d'un frère décédé. On fait sauter un avion en vol pour atteindre un seul homme !

Un monde sans pitié dénoncé par la vieille femme venue défendre la cause des renards avant l'hallali des chasseurs à courre.

  " Ce film-là c'est du vent, une fantaisie "disait Huston.

Raison de plus pour lui prêter toute notre attention.

(1)"John Huston par John Huston"ed.Pygmalion 1982

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article