Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

ET ça continue...Décidemment ils sont drôles ces policiers !

 

 Le garçon de café était une femme...
 L'homme nous raconta toute la vérité qui n'était qu'un tissu de mensonges.
 L'homme attendait l'autobus d'un oeil suspect...

 Dans ce conflit, le rôle des forces de l'ordure a été déterminant...

Face à face avec son adversaire, l'homme le prit en traître par derrière.

Son alibi ayant pu être vérifié, nous avons été oblige de constater que le suspect ne pouvait être présent à l'heure dite sur les lieux du vol qu'il avait commis.

 L'homme s'est pendu après s'être tranché la gorge.
 Dès que l'homme fut abattu, nous avons pu procéder à son interrogatoire.

Toutes les entrées de la femme étant verrouilées, les deux cambrioleurs pénétrèrent par le haut.

 Le mur avançait sans cesse vers le véhicule.

 Le pendu est mort noyé.

 Soudain, la voiture recula pour mieux avancer.

“Comme il devait être pris en charge au plus vite par un asile d’aliénés, il a été conduit au poste de police!”

“Le défunt a formellement reconnu son agresseur.”

“Cinq des trois suspects ont été relâchés.”

“L’homme a juste eu le temps de déposer sa plainte sur le bureau avant de s’écrouler devant nos yeux qui n’ont rien compris.”

“N’ayant pu abuser de la jeune femme, il la viola sauvagement.”

vive le printemps

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article