Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

" Être ce livre dans son devenir ne fait qu'accentuer mon désarroi au jour le jour . ..

A ce stade, vous en savez plus que moi sur ce qui s’est passé

Vous avez lu le livre. Pas moi. Naturellement, il y a des choses que je me

 rappelle, mais je me trouve à présent très désavantagé.

Au moment de finir, je me trouve littéralement au

creux de votre main". ( A propos de son dernier livre

unfortunate Woman - Cahier d'un retour de Troie -   )

 

Richard Brautigan, un amoureux du Japon

Brautigan a dix-sept ans, nous sommes au sortir de la seconde guerre mondiale et, dans cette Amérique qui déteste tout ce qui vient du Japon, lui en tombe amoureux et découvre avec délice la poésie japonaise. Un amour fidèle qui ne le quittera jamais.

En janvier 1976, il se rend au Japon, à Tokyo : c'est un coup de foudre immédiat ! Il y passera sept mois et, de ce voyage au pays des Geisha il rapportera la matière pour son livre  Tokyo-Montana Express ( 1976 ), un recueil de poésie " Journal Japonais " ( 1978 ) écrit sous forme de " haïku "  ( petits poèmes japonais ) et... Akiko Nishizawa Yoshimura qu'il épousera l'année suivante.  Il écrit aussi, durant ce premier voyage la nouvelle  " Retombée de Sombrero " (  Sombrero Fallout: A Japanese Novel ) .

Alors que sa célébrité aux Usa s'essouffle ( tout comme le mouvement hippie ), la reconnaissance des Japonais pour son oeuvre lui offre un second souffle. A partir de là, l'auteur se rend au Japon, sa seconde patrie, plusieurs mois par an.

 

    « Un sombrero se détacha du ciel pour aller atterrirbrautigan5

dans la Grand-Rue de la ville : aux pieds du maire,

 de son cousin et d'une personne sans travail. »

( link )

 

 

Voici quelques " Haïku " extraits du  " Journal Japonais "

Amour

L'eau de la rivière
coule au-dessus et en dessous
d'elle-même.
Elle sait bien ce qu'elle a à faire,
elle continue de couler.
Le lit jamais
n'arrive jusqu'au fond.

                 Asticot
La solitude impose des distances
qui font de la quatrième dimension
trois affamés corbeaux
qui guettent un asticot.

 

Impasse
Je lui ai lancé un excellent bonjour

mais elle m'a retourné un au-revoir
encore bien meilleur. 

 

Cheval de combat
Il est tout seul dans son pré
mais personne n'arrive à le voir.
Ses propres blessures 
l'on rendu invisible.
Je sais ce qu'il ressent.

 

 

Saute-moi comme

une pomme de terre
Saute-moi comme une

pomme de terre
en cette matinée

merveilleusement affamée
de ma sacrée bon dieu de vie.

 

 

 

  

 

The Brautigan Library

 

A Burlington, dans le Vermont, a été créée une Brautigan Library,

 dont la principale particularité est d'accueillir uniquement des manuscrits refusés par les éditeurs. On y utilise des pots de mayonnaise en guise de presse-livres, en hommage à La Pêche à la truite en Amérique,  qui se termine par le mot « mayonnaise ». De plus, le système de classification utilisé dans cette bibliothèque est le Mayonnaise system,

 inspiré par la classification de la bibliothèque imaginée par Brautigan dans son livre L'Avortement : les livres sont classés dans des catégories telles que l'amour, le futur, l'aventure et tout le reste. En 2005, la Brautigan

Library a été accueillie par la San Francisco Public Library qui lui a affecté un local près du lieu décrit par l'auteur dans son roman.

( Wikipédia )

 

          brautigan 1QUINZAINE BRAUTIGAN -

UN AUTEUR, DES ARSTISTES, UNE VILLE, DES LIEUX. 1ER AU 16 MAI 2012 SAINT ETIENNE

 

Lundi 14 mai

Le remue-Méninges

Café lecture associatif

59 rue Désiré Claude

contact@remuemeninges.com

tel : 04.77.37.7.50

18h30 : Atelier d'écriture

Entrée libre

Mardi 15 mai

Restaurant Loulou Cantine

 23 rue Elise Gervais

                                     tel : 04.77.41.58.14

                                     A partir de 21 h : lecture musicale avec Josiane Carle

                                     Muriel Coadou et Valérie Gonzalez

                                     Entrée libre

 

                         

   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article