Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par f.baclet

Le bon, la brute et le truand tout le monde connaît. Connard magazine a visualisé pour vous le nouveau film du Grand metteur en scène du moment et dont je tairai le nom par soucis d' anonymat.


Son dernier film : " Pour une poignée de connards ". Scénario grandiose tout comme les décors !

Tourné à Saint-Etienne, au milieu des sept collines,vous êtes emportés par le souffle épique des vrais westerns !

Voitures qui crament, rodéo de bagnoles sur la place Jean Jaurès...tout y passe.

Même l'éventration, dans un train, d'une personne âgée pour une poignée de protège-slips.


Vous l'avez compris, un mercenaire va régler tout ça à coup, non pas de fusils à pompe mais de discours philosophiques. L'arme est dans sa bouche. Dés qu'il parle dans la fameuse pizzeria, où se retrouvent tous les " Bons " ,tous restent cois.

C'est ce moment culte du film que connard magazine vous offre en exclusivité :

- Moi qui suis né ici, je vais pas me laisser emmerder par des jeunes qui sont nés ici, mais  qui  ne sont pas d' ici.

Son regard sombre hallucine les buveurs de Sangria.

- Tu vas leur faire la peau cowboy, lui jette le tenancier.3994537987_a4fdb4887d.jpg

- Et comment minus, je vais m'en faire une descente de lit voire des préservatifs, de tous ces p'tits branleurs !

La violence verbale atteint son comble.......quand évidemment rentre un méchant  éméché.


Le cow-boy lui lance :

- Un petit whisky, coyote ?  T'as dejà trop bu, tu vas finir par pisser par la bouche. Et ici, c'est réservé à ceux  à qui la ville appartient. Allez, ouste,  dehors étranger ! Va cramer des caisses et pointer aux assedic, que je ne revois plus ta face de cul !

On s'attend à une bagarre épique, mais, à ce moment  précis, le type se retourne et lui dit :

- Je voulais juste t'offrir un verre, mec, j'ai perdu mon dernier rapala dans la Loire et je voulais juste partager mon désespoir, j'ai vu que t'avais une bonne gueule, Desperado.

 En entendant ces dernières paroles, notre héros titube,  s'enfile une dernière rasade de côte du Rhône, balbutie quelques mots et  s'écroule ivre mort.


Connard Magazine réserve la fin de ce film culte aux  amoureux des flingues et de la poussière : Au pays des hors la Loire ça va saigner !!!!


Krishnafranckie - Boudry -Suisse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

harry-l-blackbird et elsapopin 16/07/2010 11:01



il est ecellent quand il veux  ...ses textes sont de pluen plus percutants...Peut-être l'avenir...une carrière d'humoriste...



michèle baclet 16/07/2010 10:58



j'adore! surtout "le pays des hors la Loire!"