Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Henry Merle et Gérard.Proton

 

C'était, c'était....

                                         Paroles et Musique: Charles Trenet - 1946
C'était... c'était... c'était...
Du côté de la rivière,
C'était du côté du ruisseau des lavandières
C'était c'était c'était,
Après le pont dans les herbes,
C'était c'était du côté
Du côté de l'été.

On y voyait l'azur superbe
Derrière l'usine à soufre.
Les grillons qui couraient dans l'herbe
Tombaient dans le gouffre de l'écluse.
C'était c'était c'était
L'amour des premiers âges,
Volage,
Un baiser trop vite accepté.naivni.jpg
C'était la volupté,
C'était la chanson de l'été,
C'était ma vie.

C'était c'était c'était
L'orage dans les wagons-foudres,
C'était la maison du bossu
Réduite en poudre...
C'était c'était c'était
Les gens sur la passerelle,
C'étaient les voyous du quartier.
Pour moi, c'était l'amitié
Parmi les buissons des garrigues,
Courant vers les jeunettes,
M'arrêtant pour manger des figues,
Chantant ma chansonnette
Hiver, été.
C'était c'était c'était
L'amour des premiers âges,
Volage, un baiser
Trop vite accepté.
C'était la volupté...

 

C'était c'était c'était
La route de la poussière,
C'étaient les trains qui roulaient
Dans la nuit familière.
C'était c'était c'était
Le bruit sourd d'une porte.
C'était peut-être une morte ?
Grand-mère qui revenait,
Platanes au vent de septembre,
Amis, chers musiciens,
Bercez ce soir dans ma chambre
Mes souvenirs anciens,
Vieille mode.
C'était c'était c'était
Le temps heureux que j'envie.
C'était la chanson de l'été !
C'était ma vie...

MON COEUR S'ENVOLE VERS TOI

Paroles et Musique: Charles Trenet - 1992 
 

Fini la brise charles-t.jpg

 Qui passait fredonnant sur la mer.
La mer est grise
Comme un ciel sans soleil en hiver.
L'ennui me ronge
Et l'angoisse, toujours, me poursuit
Mais dans un songe,
Y' a un mensonge
Qui m'éblouit :

 

(Refrain)
Mon coeur s'envole vers toi
Et tout seul, tendrement, je revois
Le temps, si court, de ton dernier séjour
Où tous deux nous vivions notre amour.
Bientôt, tu reviendras

Je le sais, je le crois
Pour venger le destin, de nos minutes brèves.
Hélas, je ne peux plus te rencontrer qu'en rêve.
En attendant,
Toujours ardent,
Mon coeur s'envole vers toi
Dans un ciel d'espoir et de dimanche
Ce sera la plus belle des revanches
Quand la vie nous réunira
Et dans l'envie, de cette joie
Mon coeur s'envole vers toi

 

Fini le charme
Des instants merveilleux de douceur.
Finies les larmes
Qui ne furent que des larmes de bonheur.
La vie méchante
Va changer, dès demain, de saison.
Alors, je chante
Car elle m'enchante,route-enchantaace-06-g.jpg
Cette chanson :

 

Mon coeur s'envole vers toi
Et tout seul, tendrement, je revois
Le temps, si court, de ton dernier séjour
Où tous deux nous vivions notre amour.
Bientôt, tu reviendras,

 Je le sais, je le crois
Pour venger le destin, de nos minutes brèves.
Hélas, je ne peux plus te rencontrer qu'en rêve.
En attendant,
Toujours ardent,
Mon coeur s'envole vers toi
Dans un ciel d'espoir et de dimanche
Ce sera la plus belle des revanches
Quand la vie nous réunira
Et dans l'envie, de cette joie
Mon coeur s'envole vers toi

 

Un jour, tu reviendras,

Je le sais, je le crois
Pour venger le destin, de nos minutes brèves.
Hélas, je ne peux plus te rencontrer qu'en rêve.
En attendant,
Toujours ardent,
Mon coeur s'envole vers toi
Dans un ciel d'espoir et de dimanche
Ce sera la plus belle des revanches
Quand la vie nous réunira
Et dans l'envie, de cette joie
Mon coeur s'envole, s'envole, s'envole vers toi

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article