Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Après demain

Lorsque j'aurai cent ans dans votre coeur, peut-être,
Enfants du demi-siècle où je ne serai plus,
Cueillez, rien qu'une fois, s'il en reste au talus,
Quelques sauvages fleurs pour ce drôle d'ancêtre !

Il ne sera besoin de trop vous compromettre,
de clamer des regrets par des mots superflus,
Mais seulement d'aimer, quelques instants voulus,
Celui qui voudrait tant, ce jour-là, vous connaître !

Un seul soir; quand écrire apaise un peu le bruit,
Refaites à l'envers le chemin jusqu'à lui
Qui composa pour vous ce poème posthume !

Pour, sur un coin de table où, seuls, vous rêverez,
Offrez-lui le bouquet du temps qui se consume
dans les vases d'amour qu'il avait espérés !

Edouard PIOLET, Poésie en Stéphanie - 2006




A mots perdus
( Léo Ferré en récital )

Mots sourds
En faisceau étoilés,
Messages éclatés
Sur les feuilles éparses
De rêves périmés,
Lambeaux de mots
Dans le temps inutile.
Sanglots de mots
Étranglés dans la gorge des loups.
Dans ce désert chiffonné par le vent
Rampent
Tes souffrances...A mots perdus...
        Dans le tombeau de l'espérance
       Se disloquent
       Les longues cohortes de spectres décharnés,
       Les rêves ballottés
       Par la houle sauvage,
       Les témoins désarmés,
       Les décombres brisées...A mots perdus...
Exode de mots
Mots muets
Emmurés dans les prisons du doute,
Mots rauques
Agrippés aux griffes des buissons,
Gravés sur un ciel de plomb,
Mots fissurés, mots déchirés,
Déchiquetés sur les brisants,
Usés aux pavés éphémères du temps... A mots perdus...

Suzanne VENGEON - Poésie en Stéphanie - 1994




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article