Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Ils se posent sur vous, comme un oiseau sur la branche

Sans un mot, fugaces

Impitoyables, ils tranchent

Sans raison valable, ils cassent, lassent

 

Ces regards qui brûlent, comme une lame, une flamme

Marquent à vif, tatouage sur une peau récalcitrante

Bêtes et méchants, ils condamnent, damnent,

Ne méritant que mépris et totale indifférence

 

Mais qui sont-ils ces parasites de l’existence ?

Toujours là où nous ne souhaitons pas les rencontrer

Quand leur bêtise persiste, même en notre absence

Omniprésents, impossible de les éviter

 

Ces regards qui brûlent, comme une lame, une flamme

Marquent à vif, tatouage sur une peau récalcitrante

Bêtes et méchants, ils condamnent, damnent

Ne méritant que mépris et totale indifférence

 

Que l’existence serait plus agréable s’ils pouvaient disparaître

Au moins de notre vie, se faire oublier

Pour ne plus jamais réapparaître

Enfin libres de pouvoir respirer

 

Ces regards qui brûlent, comme une lame, une flamme

Marquent à vif, tatouage sur une peau récalcitrante

Bêtes et méchants, ils condamnent, damnent

Ne méritant que mépris et totale indifférence

 

Bien entendu, derrière ces soudains changements

Il y a souvent une âme bien-pensante

Guide spirituel de la bêtise et du néant

A l’influence néfaste ô combien pesante

 

Ces regards qui brûlent, comme une lame, une flamme

Marquent à vif, tatouage sur une peau récalcitrante

Bêtes et méchants, ils condamnent, damnent

Ne méritant que mépris et totale indifférence

 roses,pink,roze,rosa,

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article