Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par philippe Guillaume

007.jpgOn a voulu célébrer les cinquante ans du mythe et les amateurs se sont relayés pour dire qu'il s'agissait du meilleur épisode de la saga !!!!!!. En fait si saga il y a elle ne ressemble plus à rien !

Déja Roger Vailland soulignait le délire parodique de " Goldfinger ", j'attends de pied ferme celui qui commentera les qualités de ce " skyfall "sabordées par la pyrotechnie et le boumboum.

Le cinéma populaire rejoint l'art conceptuel, Bond meurt et renaît, on recommence au début.

Miss Monneypenny n'a plus rien  de la vieille demoiselle élégante des sixties campée par Lois Maxwell et Ralph Fiennes referme la parenthèse féministe incarnée par Judi Dench.

C'était une bonne idée  de faire remonter Bond jusqu'aux lieux de son enfance, et de le montrer vainqueur sur son terrain. Mais...si la beauté circule c'est une beauté toc, la beauté du simulacre et des parcs d'attraction, simulacre des affrontements dans Shangaï by night, simulacre pour donner des ailes à des véhicules à deux roues et offrir pour la énième fois le spectacle de deux gugusses se poursuivant sur les wagons d'un TGV.

Le méchant Javier Bardem est -il le fils de M ? On s'en fout ! L'émotion0071.jpg que sont censées communiquer certaines scènes est complètement désamorcéee  par un délire non maîtrisé de malade tirant sur tout ce qui bouge.

Pour les quarante ans, on faisait sortir de l'eau la superbe Halle Berry, ici, on ressort l'ASTON MARTIN, le peuple n'en demande apparemment pas plus !

James Bond efface et recommence, il reviendra, nous promet-on mais pourquoi faire ? Il en va de Bond comme de la politique, tant qu'on ne rompt pas avec un système esthétique débile on ne fait rien de novateur.

Dans un " Apostrophes " enregistré peu avant sa mort, François TRUFFAUT répondit à une question de Pivot :

" Vous ne voulez pas tourner un James Bond ?"

"Si, mais ce serait un James Bond déficitaire " .

0073.jpgDommage qu'il n'ait pas eu le temps de le faire, le mythe aurait été, à coup sûr revisité, tout comme le fut le personnage de Lemmy Caution (Eddie Constantine) dans " ALPHAVILLE " de Jean Luc Godard.

La prétendue ressemblance de Daniel Craig avec le James Bond des romans est une idée reçue, James Bond " rajeunit " tout comme monstres et monstresses recourant à la chirurgie esthétique.

Paradoxalement, c'est en revoyant " DrNO " et " Bons baisers de Russie "que nous constatons qu'il ne vieillit pas...

CINE PHILL

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article