Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par le cla

Elle gardait un morceau du jour

- volé au temps qui passe -

caché dans sa paume.

Quand venait le crépuscule

elle le serrait si fort

entre ses doigts déjà froids

qu'ils se brisaient et ne laissaient sur sa peau

que les traces

des blessures du jour

qui s'éteint.

 

 

Copeaux de vie

rabotée aux couleurs

des murs de ma mémoire.

Copeaux de mort

coupants comme du verre ébréché

écorchant de leur sciure

les lèvres qui les exhalent.

Vie et mort

entrelacées à l'orée d'une page

qui repousse la ligne droite

d'une vie bien réglée.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article