Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par le CLA

 


JUSTE AU CORPS

 

4570339331_43530cde22.jpg

 

 

Les mains animées glissent, sauvages, sur l'épiderme incandescent

Ainsi s'esquissent les corps impatients sur le vaste carré blanc.

Sans pudeur, l'amour indécent

S'enlacent hors des cache-coeur,

S'échangeant des mots comptent doublent

A contre-jour de leurs peurs.

Au milieu des nuées dénudées de sans 

Pareil à une ombre siamoise, il frise

Bombant la panse 

En lettre arabe,

Électrique, il se convulse puis se galbe.

Sur les poitrines écarlates et juvéniles

Du plongeant corps sage,

A pas feutrés s'effilent

Des lèvres au carmin ramage.

La chair dans une transe lucide

Met à jour l'en-vert turquoise du décor de la créatude bifide.

Levant leurs corps à la santé de leurs capiteux péchés,

Du plafond sans fond

De romantiques équations

Aux rimes embrassées.

 

Nadia Bilal - Poésie en Stéphanie - 2006

 

Photo Robert Fournier - Flirk

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article