Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

LE CIMENT D'ETERNITE

 

 

Colosse froid, vieillard posté

Au coin de son champ de bataille

Il traverse l'éternité

Les pieds dans la pierre de taille.4593276709_511374196a.jpg

 

Des oiseaux posés sur le front,

Il attend toujours une voile

D'un vieux navire à l'horizon,

Entre le nuage et l'étoile.

 

Les fourmis sculptent dans sa chair

Les empreintes de leur passage,

Où s'engouffrent le vent de mer,

Le sel, le soleil et l'orage.

 

Au bal perpétuel du jour,

Il tourne au ciel le même geste,

Le temps au bout de son doigt gourd,

Des cicatrices dans la veste.

 

Entre les grilles des bouquets

Et les mots gravés du silence

Le colosse, dans son bosquet,

Debout, par ses yeux troués pense !


Edouart PIOLET - Poésie en Stéphanie - 1998

 

http://idata.over-blog.com/1/23/03/63/AMITIEE/SEPARATION-BIS/i1m3hyb1.gif

 

 

La Bonne

 

Maria de Porto

A eu la vie rude

Et pour habitude

De se lever tôt.

 

Elle met son âme

Pour servir Madame

Et fait de son mieux :

O merci, Monsieur !

 

D'un coup de plumeau                                         4604499799_31f73cae88.jpg

Brille le tableau...

D'un coup de chiffon

Chante le salon.

 

D'un coup de caresse

Le chat se redresse..

D'un jeu de tendresse

Monsieur est en liesse...

 

En bouclant sa malle

Maria de Porto

Est partie trop tôt

Pour le Portugal...

 

Jacques BOUCHET - Poésie en Stéphanie - 2003

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article