Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par edouard Piolet

Les jeunes filles

 

Les jeunes filles passent, le regard vers ailleurs par-dessus mon épaule, dans le gazouillement d'une oreillette, les bras déjà prêts pour la prochaine cueillette.

 

Les jeunes filles passent, sans demander l'heure à ma montre, sans compter les battements de mon coeur de rencontre, avec l'indifférence des reines qui dansent dans les souliers de leur roi de France.

 

Les jeunes filles passent, le corsage ouvert vers le frisson promis de ma solitude, sûres de leurs deux oiseaux prédateurs et prélude, et d'un prochain envol.

 

Les jeunes filles passent, éclatées de parfum, leur coeur dans un coffret d'artifice, l'allumette dans une poche subreptice.

 

Les jeunes filles passent, avec des yeux vides de moi, des mains vides de mon émoi, et toute leur forêt vierge ouverte aux grands explorateurs là-bas, à deux coudées ridicules de la prière de mes bras, leurs sourires prometteurs pleins de couteaux, plantés au hasard sur la bosse de mon dos !

 

Poésie en stéphanie - 2011

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article