Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Le CLA

U n e  o i e

 

Une oie blanche, folle amante,

du bec brun jusqu'à la peau,

à l'allure claudiquante,

clot la marche du troupeau.

 

Elle a le coeur gros, en peine,

presqu'aussi gros que son foie ;

l'amour devient une gêne

quand on le garde pour soi.

 

Elle aurait voulu l'écrire,

le siffler, même une fois,

mais comment voulez-vous dire

quand on est bête, sans doigts ;l-oie.jpg

l'amour fou devient martyr,

même avec des plumes d'oie.

 

Mais le jars, prince infidèle,

Don Juan du marécage,

l'oeil en biais et le col droit,

glissa l'archet de son aile,

au coussin du doux plumage,

au duvet du jeu de l'oie.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article