Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par P. Thevenin

syrie.jpg* Bachar el-Assad devant le Parlement syrien : son régime a essayé « tous les moyens politiques » mais ces efforts étaient vains « car nous faisons face à une véritable guerre menée de l'étranger. » Parfaitement et même que 49 enfants, de toute évidence manipulés par « l'étranger », ont été mis hors d'état de nuire à Houla. Pour intervenir en Irak où l'urgence n'était pas flagrante, Bush a renvoyé la vieille Europe à sa désuétude et a attaqué bille en tête. Là, pour des raisons géopolitiques qui dépassent l'entendement du citoyen ordinaire que je suis, on compte les morts et, au mieux, on vire les ambassadeurs syriens. Pourtant, il n'y aurait même pas besoin d'alibi pour intervenir. Pas besoin d'armes imaginaires de destruction massive. Les mânes de Kadhafi peuvent en témoigner.

  *  Législatives : vote des Français de l'étranger : on connaît les réultats du 1° tour (le 2° aura lieu le 17 juin, comme dans l'Hexagone). La gauche (PS + écolos) arrive en tête dans 7 circonscriptions sur 11, ce qui n'était pas prévu. Dans la 3° (Scandinavie, Royaume-Uni, Irlande, Etats baltes) : Domminique Paillé éliminé (2,79 % des voix). Dans la 1° (Etats-Unis, Canada) : Frédéric Lefebvre qualifié mais loin derrière la candidate PS Corinne Narassiguin : 22,08 % pour l'un et 36,95 % pour l'autre. 

Les deux bouffons du sarkozysme pourront toujours se faire embaucher par la MATMUT à la place de Chevallier et Laspalès.

 * Affaire Karachi (rétrocommissions) : clash au Grand Journal de « Canal + » le 22 septembre dernier entre Morano et l'avocat des familles de victimes, Olivier Morice. La groupie du chanoine accusait l'avocat de faire sa pub « sur le dos du Président ». Résultat : maître Morice a porté plainte contre  elle pour complicité de diffamation ( la chaîne cryptée étant le diffamateur n° 1 ). Réaction de l'intéressée  : L'avocat faisait « de la politique » et ne respectait pas la présomption d'innocence.  C'est vrai, c'est important, la présomption d'innocence. Ne pas la respecter, c'est comme si un Président en exercice décidait de la culpabilité d'un collègue dans l'affaire Clearstream avant que la justice ait rendu son verdict. Rappelons qu'à Karachi il y a eu 14 morts et que c'est autrement plus grave que Clearstream.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article