Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

  Mes voeux 2013

-  Que le nombre de spermatozoïdes cesse de diminuer (chez nous comme dans toute l'Europe : moins  40% en 50 ans). Le « redressement » serait donc de moins en moins productif. Mais que fait  Montebourg ? A titre personnel, on pourrait le savoir par son ex Audrey Pulvar qui doit en connaître, c'est le cas de le dire, un bout sur la question.

- Que la prison des Baumettes ne soit pas restaurée avant qu'on y envoie Tapie. Il ne manquerait plus qu'il y soit au confort, sans rats, sans cafards et sans merde.

- Que Copé et Fillon reprennent leurs bisbilles après la trêve des confiseurs pour que Hollande puisse  continuer à faire du pédalo sur la vague en rêvant.

- Que le témoin assisté lance beaucoup d'ultimatums. Le ridicule lui va si bien.

 - Que Depardieu, l'homme de lard, pousse jusqu'à Moscou puisque Poutine lui propose un passeport russe. Ca risquerait d'être encore mieux qu'avec Borloo.

 - Que la dame de Telerama (mais là, on est en pleine utopie) découvre qu'il y a, actuellement en France, d'autres chanteurs que Biolay.

- Et surtout que le Dix Vins Blog poursuive contre vents et marées son bonhomme de chemin.

 

BELLE ANNEE A TOUS !


separateurs,lignes,barres,noel,christmas

 

-         Connaissez-vous le point Godwin ? C'est le moment où, au cours d'une discussion animée sur Internet, on se réfère inévitablement à la Seconde Guerre Mondiale.

Il y a désormais ce que le site RUE89, le bien numéroté, appelle le « point 1789 » :

Tandis que l'acteur Philippe Torreton condamnait la fuite de Depardieu, Catherine Deneuve lui a répliqué dans la presse : « Qu'auriez-vous fait en 1789 ? Mon corps en tremble encore. » ( mais au fond, c'est peut-être comme dans « Le gérontophile » de Bernard Joyet : « ce corps qui frissonne, c'est Parkinson !  »).d.jpg

Et Laurence Parisot de renchérir : « On est en train de recréer un climat de guerre civile qui s'apparente à 1789. »

Toutes deux oublient que, s'il n'y avait pas eu la nuit du 4 août, elles seraient sans doute de vulgaires roturières contraintes de se soumettre aux hobereaux et à leur droit de cuissage (qui n'est sans doute qu'un mythe mais peu importe).

Quant à Afflelou, qui a pointé sa lunette vers Londres, il déclare : « On est en train de faire une guerre de tranchées, de revenir en 1789 ». Grâce à lui j'aurai au moins appris que Joffre était déjà en activité au temps de Robespierre.

 

separateurs,lignes,barres,noel,christmas

 

-  f.jpg Frigide BARJOT, alias Virginie Tellene  (nom de jeune fille : Virginie Merle : a priori rien à voir avec notre ami Henri), belle-soeur de Karl Zero, se répand actuellement sur les plateaux télé, avec ses allures grotesquement baba cool, contre le mariage pour tous.

Ses raisons sont religieuses : à l'entendre, elle aurait trouvé la foi le jour de la mort de Jean-Paul II. Elle la perdra peut-être quand Benoît XVI calenchera à son tour. Ces choses-là, ça va, ça vient.

Prévoyante, la dame : avec son conjoint Basile de Koch, elle a créé dans les années 80 le groupe JALONS où l'on retrouve tout l'échiquier politique hexagonal, de l'extrême-gauche à l'extrême-droite. C'est plus pratique pour suivre le sens du vent.

 

separateurs,lignes,barres,noel,christmas

 

-  Pendant ce temps, on se doute bien que Christine BOUTIN (qui, elle, a toujours carburé à l'eau bénite ) ne reste pas inactive. Elle admet que les homos se marient mais avec quelqu'un de l'autre sexe. Comme si elle demandait à la Vénus de Milo de faire le signe de la croix.

Chaque année depuis 1988, est décerné un prix de l'humour politique. Elle a boutinassurément toutes ses chances.

Oui, on rigole, on rigole, mais n'oublions pas que ladite BOUTIN détient l'arme de destruction massive. Contre le témoin assisté, elle a renoncé à l'utiliser mais si les mécréants lui crient, lors de la manif du 13 janvier, « A bas la culotte! », le pire est à craindre.

 

separateurs,lignes,barres,noel,christmas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article