Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Pierre Thevenin

   Num-riser0010.jpg  Pierre Louki, grand ami de Brassens, avait coutume, entre deux chansons, de raconter de brèves histoires de son cru. En voici une qui semble nous ramener tout droit à l'actualité élyséenne :

     "Un brave boucher de campagne se rendit un jour à Paris. Pour se distraire, il entra dans un théâtre de boulevard et là, il rit tellement qu'il en mourut. Ainsi, après avoir tué tant de veaux de village, le malheureux fut tué par le vaudeville."

     Si notre Président n'a pas d'origines rurales et si, en ce moment, il n'a guère le coeur à s'esclaffer, il n'en a pas moins manié (en vain) le croc de boucher et risque fort de succomber, politiquement, à un vaudeville qu'il a entretenu sans en mesurer les conséquences.

    Finalement, l'opposition n'a qu'une chose à faire : le regarder se saborder, pour cela il se suffit très bien à lui-même, et tirer les marrons du feu en 2012.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article