Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Philippe Guillaume

kim1.jpgLe film de Quine donne envie : noir et blanc, brouillard londonnien, Scotland Yard, imbroglios et quiproquos  et tout cela autour de la superbe Kim Novak qui, sans gêne, devant nous prend son bain !

Richard Quine et Blake Edwards aiment la " murder comedy " et l'humour Woodhouse. Cela implique l'élégance et le charme !

On dispose de " méchants " inattendus, Henry Daniell, silhouette inquiétante entraperçue la nuit dans le fog n'est qu'un prêtre interessé par un piano mais la brave vieille est une calamiteuse délatrice et la grosse dame une maître chanteuse.kim2.jpg

Une ambassade sert de cadre à cette histoire. Cela donne envie d'embrasser une carrière diplomatique car on n'y fout pas grand chose, le seul inconvénient étant de recevoir des coups de fil à 11h du soir...  

La vie de Mrs Hardwicke-Novak avec son voleur de mari et le retour de ce dernier pourraient déboucher sur un thriller du genre de " Pushover " qui lança la belle Kim, et le scénario est riche de situations potentiellement tragiques.

1- Une femme ostracisée à cause de sa " mauvaise réputation " et voilà Simenon et " les fiançailles de Mr Hire ".

2- Un type perd sa place parce qu'il fraye avec une délurée et n'est pas kim4.jpgsoutenu par son supérieur rigoriste.

3- Le supérieur en question  fauche la fille.

4- Un barbecue  enflamme tout un immeuble 

5- Le meurtre du mari est placé sous le signe du " bon débarras ".

Avouez qu'il y a là de quoi alimenter nombre de mélos et d'histoires sinistres !


kim3.jpgIl est des films qui pour divertir vous transportent dans des pays de Cocagne, d'autres qui vous immergent dans le caca quotidien en rendant drôles des situations affligeantes, d'autres enfin qui pervertissent quelque peu la réalité et promettent une échappée en laissant envisager un monde parallèle qui n'est plus une source d'occasions de se battre la coulpe et de pleurer dans le corridor mais un terrain de jeu stimulant.

C'est le cas de cette dame en noir à laquelle Mrs Novak prête son parfum aux effluves  sensuels...

CINE PHILL


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article