Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par harry-l-blackbird

Poésie Allah gomme

L'an deux mille, ah, ce que c'était beau,
lorsque j'étions marmot.
Tout le monde en soucoupe volante,
les nanas en tenues moulantes,
combinaisons couleurs fluo-espoir.
Ça leur moulait bien leurs jolis nibards
couleurs est-ce poire ?

Et l'an deux mille dix est arrivé...
Le monde sera beau, j'affirme, je signe...
" fais comme l'oiseau..."
L'oiseau m'a fait un signe...
Et l'oiseau de métal et de malheur
a détruit le World Trade Center...
La passionaria de la gauche ultra hot
En mouille, en secret, sa petite culotte...
C'était rien que des amerloques
après tout...
Capitalistes et sionistes itou.

Avec mon pote Paul, j'ai défilé
Chantant l'Internationale
y'a pas bon le Capital...
Et puis Pol Pot est arrivé
Pour t'endormir t'as qu'a compter les macchabées.
" - le bilan Jeannot, le bilan ?"
Moutons égorgés sautons le mur de l'espoir,
mais les moutons n'ont point sauté
sur le mur il se sont fracassés...
" - Et dis, tonton Saint-Ox, t'as vu, elle est super cette fusée !
- Mais non, mon petit prince sans couronne,
nous n'irons pas dans les étoiles
Ce machin pointu, effilé,
ce n'est que le  minaret d'une mosquée.
- Et tes nanas en tenues moulantes ?
- Le temps est aux violées, voilées
violées entre deux tournantes...
- Mais dis tonton Saint-Ex, si on se révolte ?
- Tu crèveras d'un Coran 200000 volts
à la télé réalité !
 "Le Coran, Mein Kampf, même littérature
mortifère et débile. "
C'est pas moi qui l'ai dit, mais un certain Winston Churcill.
Vas-tu lui faire un procès ?
Churchill, tu connais ?
- Non, Tonton saint-Ex, pas même un gramme,
l'histoire n'est plus au programme...
Mais de quoi rêvais-tu au printemps,
tonton Saint-Ex, est-ce de l'espoir ?
- Petit prince, je ne rêve plus :
le lyrisme m'emmerde
le lyrisme est un jeu de dupe...
A quand la journée de la jupe ?
les petits nibards, les tenues moulantes
les soucoupes volantes de mon enfance ?
Je ne les vois plus...
je ne vois que des SDF dans leur carton
et  des fantômes dans leur burka !
- Et dis, tonton saint-Ex, t'en déduis quoi ?
- Le poète est parfois con
qui se croit plus qu'un Cro-magnon,
O barbare avenir, ô le sanglant royaume !
Face à ma télévision
buvant le dernier bourbon
tortorant l'ultime saucisson
voyant s'enrubanner les moutons,
crever la civilisation
Je déclare avec consternation :
l'infâme est l'avenir de l'Homme !

Et tonton vraiment Ex,
Avant de finir égorgé
fait sa dernière sieste
à l'ombre pro ( croix ) grammée
de la prochaine mosquée

Demain le Printemps ?


Harry-l-Blackbird
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

vkarole 21/03/2010 09:56


trés beau et réaliste poême  , bonne continuation et bonne journée