Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par harry-l-blackbird

_0113.jpgJe suis décagénaire.
Début des fabulouzes sixtizes...Les guitares sont électriques mais les locomotives encore souvent à vapeur...
C'est donc empanaché par leurs fumées - celles de la loco et de sa pipe, réparée à grand renfort de sparadrap - que tonton Benoît arrivait une fois l'an, en gare de Saint-Etienne - Chateaucreux, pour rendre visite à la famille.
Tonton Benoît venait de Paris où il excerçait la profession de chauffeur de taxi.
En cette époque révolue, sans TGV, sans SMS, ni E-mail, où seul les riches possédaient le téléphone, Paris c'était aussi loin que New-york, est donc tonton Benoît était une sorte d'oncle d'Amérique.
J'ai vu une photo sépia le représentant dans l'éclat de sa jeunesse. Il porte des pantalons de Golf, une casquette à large visière et pose le pied sur le marche-pied de son auto, une voiture sortie du feuilleton les " Incorruptibles ".
j'ai connu tonton Benoît jusque septuagénaire.
Il avait des sourcils touffus, poivre et sel, comme un belzebuth de bédé...et pouf, pouf, tirait sur sa pipe légendaire couverte de sparadrap en émettant parfois des sentences assassine, avec un air débonnaire, dénonçant la bêtise de ses contemporains.
Tonton était l'ainé d'une famille de onze enfants, la mère était morte, la charcuterie familiale avait brûlé, la famille était ruinée et tonton était devenu une sorte de soutien de famille. Une famille qui tirait, comme on dit, le diable par la queue.
sa jeunesse, tonton l'avait passée à aider le père pour élever une marmaille, dont mon père ne représentait que le dixième. Comme disait mon ami jean-Pierre " à côté Zola, c'était le Club Med "...Et puis la guerre de 14-18 était venue la-dessus rajouter un peu plus de malheur.
Malgré cela nulle haine chez tonton Benoît. Il portait en son âge vieillissant un regard ironique, désabusé et bienveillant sur l'univers.
Tonton Benoît qui avait des dispositions pour nos lettres n'aurait pas fait un bon rappeur.
En attendant les réactions et insultes que me vaudront cette remarque réactionnaire, je vous dit goulus de savoir, affamés de culture à la semaine prochaine, pour reparler du bon tonton.

Harry-l-Blackbird
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article