Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par hacene Bouziane

( suite du 25 juin 2010 )

 

015.jpg"Par miséricorde de tout à mon seigneur, je t'ai fait quérir, Maître Jean, preux chevalier Yaya, Pieux Forézien fidèle d'Amour, en ce jour saint, car tu es le seul à réunir toute la connaissance traditionnelle nécessaire à mon affaire ", commença Richard.

Jean, humble de coeur, rougit devant tant d'éloges.

" Je reconnais ta modestie légendaire, par ton silence rougeoyant, mais tu ne saurais te dérober à la mission qui t'échoie de par Dieu."

Yétché, tout respectueux de la hiérarchie prit la parole à la suite de son maître.

" Ta qualité de casse-cailloux, tes divers périples en Terre Sainte, tes amitiés spirituelles et ton intelligence de coeur, vont te servir pour dénouer l'énigme sacrée, que recèle cette demeure. "

Dame Rita, se joignit à cette discussion solennelle.

" Ma lignée, comme tu le sais, remonte aux Saintes Marie de la mer. Leur servante Sarah, dévote d'Isis,prit refuge en ce même lieu, en l'an de grâce 64. Elle n'était pas seule, elle avait la  charge divine de veiller sur la petite Marie-Jeanne unique fille de Sainte-Marthe, soeur de Lazare, qui avec sa soeur sainte Marie-Madeleine, fut échouée en Gaule, en l'an de grâce 54.Certains apocryphes affirment même qu'ils seraient tous trois en parentèle éloignée de notre Seigneur Jésus. Nous, initiés aux petits mystères, nous ne préjugeons pas de la postérité toute spirituelle de chaque Envoyé de par Dieu. Pour ce qu'il en est de la petite Marie-Jeanne, elle fut maternée jusqu'à sa puberté par la sage Sainte Sahah, toute dévouée à sa tâche divine. Sa virginité légendaire  fut des plus bons augures pour mon aïeule. Car, révélation oblige, je suis la descendante directe de sainte Marie-Jeanne, en 19 ème lignée. Car comme tu le sais, le lignage de noblesse se transmet par les femmes, dès les tziganes d'ascendance sémitique. 

Marie-Jeanne pour perpétuer la postérité de sa Sainte Mère, prit pour époux Avansix, cinquième descendant de Vercingétorix. Loin d'être une épouse soumise, elle s'adonna à l'art traditionnel des mandalas et institua tout un statuaire d'art sacré, notamment la confection rituelle des Vierges Noires à l'Enfant. Pour conclure, j'en suis la dépositaire attitrée. "

Yaya, Jean Forézien Coeur Fidèle d'Amour, accusa   silencieusement le coup devant tant de révélations, qui s'acheminèrent en regroupements multiples dans sa pauvre tête d'artisan.

Il réussit néanmoins à résorber toutes ces données,  pour en faire une intelligente synthèse.

Richard, pour compléter les dires de sa noble épouse ajouta :

" Maître Yaya, vois la grâce divine du destin qui se tient près de moi, depuis mes épousailles. De plus ne suis-je pas comblé par la venue de ces deux âmes innocentes qui jouent dans la cour ? Je me dois de les protéger coûte que coûte ! Voici l'affaire..mes deux jouvenceaux atteignent l'âge pubère,et en leur qualité de noblesse particulière, il se doivent de recevoir l'initiation appropriée. Mais comble de malheur la statue de la Vierge Noire à l'Enfant, nécessaire au rituel a disparu le mardi gras dernier, lors des ripailles de carnaval. ripailles que tout seigneur se doit d'offrir a ses gens et aux pauvres hères.

Je soupçonne grandement, une malice de ces traîtres de Bourguignons qui alliés aux bourgeois de Lyon, auront été renseignés par la gent belliqueuse d'Essaloi.

Si nous ne pouvons posséder une telle oeuvre d'art saint, avant Pâques, c'en sera fini de la lignée sainte et par la même du royaume françois. Car nous sommes dépositaires de la royauté cachée, toute symbolique,de par notre Seigneur Jésus Christ.

Notre brave Yétché nous a informé de sa connaissance d'un artisan inité aux petits et grands mystères de par sa qualité de prêtre Chevalier Templier.

Voici donc la raison urgente de ta venue en ces lieux. Connaissant ta légendaire discrétion et ta vocation aux oeuvres saintes, en toute humilité anonyme, aide-nous, aide ton seigneur en ce jour de célébration de la crucifiction.

Les nuages de l'anti-tradition s'amoncellent, la jeune vierge se doit d'être

déposée en épousailles symboliques avant la fin de la XI éme heure de sabbath. Le jeune prince, quant à lui, se doit de baiser la bouche  de la Belle au bois dormant, alors que la confrérie sainte s'apprête à l'exode en Orient.

Si Maya n'est pas requise en ce non-temps, selon le rite d'Isis, alors, la parole perdue le sera irrémédiablement.

Toi, Yaya, qui connais à la note près le chant des oiseaux, commande à la Matéria Prima et oeuvre, par le sang du Christ, en son Coeur Sacré, sois le gardien de ton frère, de ta soeur ! "

Jean, en état de conscience modifiée par ces mots, prit la parole :

" Noble Dame Rita, Chaleureux Hôte Richard Coeur de lion, Frère Yétché, pour la postérité de la fille aînée de la Sainte Eglise cachée, et la royauté de notre Seigneur jésus Christ et pour le chemin de vie de ces deux innocents jouant en extérieur, voici que je saisis tout le poids des mots du songe que me confia le roi du monde lors de mon séjour à Tula.

Sans entrer dans les détails, ils se traduisent ainsi : la pierre est de taille en ton pays natal, malgré la piétaille et la canaille en épouvantail, il faut que tu ailles, avant que ne résonnent les représailles de celui qui tricote les grandes et petites mailles de toutes âmes épousailles, car c'est le seul détail qui vaille sous le mont SinaÏ, pour chacune de ces saintes volailles....

Je m'acquitterai sur l'heure de cette mission divine qui m'est confiée de part votre noble entremise. "

 

( Suite et fin le 7 juillet )

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article