Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Hacene Bouziane

PLUS VITE QUE LA LUMIÈRE.

Saturnin excédé par le rythme inhumain de sa vie citadine et laborieuse, ralenti le pas pressé de son quotidien, enfin ce qu'il pressent comme lui appartenir en propre.
En pleine rue, arrêt spontané et béatitude naturelle.
Murmures: "cet homme est fou? !";
De plus il encombre le flux passant des ombres silencieuses et soumises au diktat de l'enrichissement durable, profitable pour le plus grand nombre de la masse, bientôt recyclable en circuit fermé.

Saturnin, sans crier gare, traverse la chaussée, nus pieds  rejoint le jardin publiquement aseptisé. La douceur de l'été indien, lui souffle mot de l'idée saugrenue de se dévêtir, comme ça sans autre manifeste que de se sentir la caresse de la pelouse, encore verte, trop longtemps jalouse de nos inconstances.

Rires enfantins: " il est tout nu, le monsieur !".

"Caches tes yeux mon enfant, préserves les pour les belles affiches de hot magazine et autres vérités populaires sur papier glacé."
Là libre enfin, juste un bref instant volé aux volontés kaïnites de la mesure en toutes choses, Saturnin rêve pleinement éveillé.
Scandale, protestations, que fait la police?, la justice doit sévir!.
Police: intervention musclée, gardes à vues, intimidation, justice en
comparutions immédiates. Encore faudrait-il que l'homme soit en condition manipulable et saisissable.

Sol: terre généreuse, compassionnelle à qui sait l'aimer, ouverture par miséricorde, action de grâce,miracle! crierons certains,au regard de cette disparition soudaine, de ce corps entièrement avalé, par les bonnes grâces d'une vigilante Pacha Mama.

Foule stupéfaite, police, justice décontenancées...Grondements silencieux,les matraques se positionnent en embuscade, intimidation lacrymogène,repli terrifié et consolations octroyées par d'ultimes stratagèmes consuméristes,verts fluorescents.

Saturnin, ainsi s'est fait la belle en prenant la clef des champs urbains,
un jour de semaine,sans autre résolution que de reprendre sa liberté d'être et faire la nique au temps en d'autres espaces plus cléments et familiers à son âme humaine.

Ou est-il ? qu'importe, la possibilité d'une île se profile, telle une ouverture,à qui sait prendre le temps de "voir" et mettre en acte impeccable le tranchant de sa volonté.

Peuples bafoués, compréhension de l'évènement, sagesse populaire, rumeur sourde, passage à l'acte collectif, contre les maîtres du temps nivelé ?

Peut être...L'effet papillon papillonne sois en sûr compagnero !



 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

malik 11/11/2009 21:59


:) genial!!


Zeynab 08/11/2009 00:09


 envoles toi mon Frère...


elsapopin 05/11/2009 14:41


lorsque tu te connecteras je voulais juste te remercier pour le travail que tu fais pour le Dix Vins Blog et te dire que tes textes sont toujours fort apprécié du public tout comme ta peinture ce
mois-ci pres de 100 visiteurs sont allés lire ou voir tes poeuvres alors continue anous faire rêver, sourire ou même grincer des dents avec tes textes à la fois poétiques et réalistes. j'ai adoré
l'histoire de Saturnin m^me si l'île reste ma préférée amitiés elsapopin