Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Regards d'enfants

Dans un pays de dunes et de sable
Où règnent les feux de mitrailles,Un enfant assis sur une muraille,
Poratn l'arme comme un cartable,
Se prend à rêver,
A imaginer, Qu'elle aurait été sa vie,
S'il avait vu le jour ailleurs qu'ici,
Loin de tous ces combats,
De tous ces corps qui s'effondrent
Sous les tirs venant des ombres,
De cette vie sans choix.

Regards d'enfants,
Tournés vers le néant,
Seuls dans leurs souffrances,
Appels à l'aide,
Mais personne ne les entend,
Victimes d'indifférences.

dans un pays de soleil et de pierres,
Où règnent la mort et la detresse,
Un enfant assis sur un lit de tresses
Regardant sa petite soeur, morte hier,
Se prend à rêver,
 A imaginer,
Qu'elle aurait été sa vie,
S'il avait vu le jour ailleurs qu'ici.
Loin de toute cette famine,
Dans des fosses communes et hostiles,
De cette vie assassine.

Regards d'enfant,
Tournés vers le néant,
Seuls dans leurs souffrances, Appels à l'aide
Mais personne ne les entends,
Victimes d'indifférences.

Regarde l'enfant,
Avant qu'il ne soit grand,
ET donne-lui l'amour
Qu'il te rendra un jour.

Denis-luc H - Blies-Schwegen - Moselle - 1er prix - Concours Poésies en stéphanie 2007


__________________________________________________________________________________________________________________
GRANDIR

Petit, fragile,
A l'âme toute neuve,
Deviendra grand...

Jouer
Apprendre,
Découvrir,

L'Amour,

Souffrance,
 Pénitence   ?

Sans raison,

Pardon,
Trahison,

Douceurs amères.
Où est la mère ?

Et le père ?

Quel chemin ?
Laisser des cailloux derrière soi...

Ou bien poursuivre ?
De peur de se faire dévorer par le loup...

petit corps morcelé,
Identité recollée,

Contes merveilleux,
Vies maussades,

Mondes à créer,

Possibles d'existence,

Oeuvres d'artiste...

Sandrine G de la B - Villeneuve- lez- Avignon - Gard - Concours Poésies en Stéphanie - 2007
2éme Prix
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Merveille

Lorqu'il eut expulsé du Paradis Terrestre
Adam, Eve et Joko, leur singe préféré
Qu'Eve ne voulait pas tout seul abandonner,
DIEU s'accouda, rêveur, au bard de sa fenêtre
Et comptempla, la-bas, en poussant un soupir
Ces humains malheureux qu'il voyait déguerpir.
sans ce couple primaire et sa fantaisie,
Le BON DIEU s'ennuyait dans son autocratie.
Il résolu alors pour sa distraction
D'inventer sans tarder quelque autre attraction.
C'est ainsi que, pensant se faire une surprise,
Un beau matin, pour rire, il créa la bêtise.
Mais il comprit bientôt, voyant son avenir,
Qu'il aurait, palsambleu, mieux fait de s'abstenir !
Vexé le lendemain, il inventa la science
Dont déjà il voyait toute l'omnipotence :
La relativité, le calcul intégral,
Le moteur à colza, l'atome fissural...
Mais il fut à nouveau saisit de quelque doute
Voyant un champignon au bord de la route.
Quand à l'informatique il n'y comprenait rien,
La politique aussi, et peut-être encor moins !
Soudain naît dans sa barbe un éclair de génie ;
Il dit l'air inspiré : " que soit la Poésie.
C'est l'art le plus ardu, mais c'est l'art le plus beau,
Je veux être Victor Hugo " !
Celui-ci refusa disant " je tiens la place
Et ne la céderai. Réfrenez votre audace ;
Je ne veux partager, je dis que DIEU , c'est MOI " §
Yaweh fut ahuri. De lui-même il douta.
Découragé, déçu, promenant sa tristesse,
Il ressentait soudain le poids de la viellesse,
Quand errant sur la terre, au détour d'un chemin
 Il entendit fuser un rire cristallin
Un concert de baisers, une chanson joyeuse :
Dans un jardin jouait une famille heureuse.
DIEU dit " Je me suis vu; Sachez, dorénavant
Je serai LE REGARD D'UN TOUT PETIT ENFANT " !

Albert M ( Saint-Etienne )
3éme Prix - concours Poésie en Stéphanie - 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article