Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par p. Guillaume

" Les 100 fusils " est un western mexicain avec de méchants soldats corrompus à l'accent prononcé, de bons indiens yaquis lumpenprolétarisés et ce que l'époque tolérait de violence et d'érotisme.                                                                               

 " Tu trouves pas qu'elle ressemble à Raquel Welch ? " disait-on alors pour vanter la plastique d'une copine !

Séquence classique mais toujours efficace : la douche " tout habillée " sous le château d'eau avec les vêtements ( enfin, le strict minimum disons ! ) qui collent à la peau  et mettent en valeur la sensualité athlétique de la belle Raquel !

Ah Raquel !! un atout indéniable car  on se déplaçait pour elle ! ( et aussi  ne soyons pas machiste, pensons aux dames, pour tous ces beaux mâles qui la chahutaient : Burt Reynolds suintant de virilité triomphante et Jim Brown, star de la " blackploitation ").

Un critique de " Cine live " commit une erreur compréhensible et pardonnable en évoquant " une scène torride de viol sous la douche "en amalgamant deux séquences du  film. Fernando Lamas, autre latin lover, joue les classiques officiers salauds, avec toutefois moins de conviction que Don Emilio Fernandez dans " La horde sauvage ".

Comme dans tout film américain vérifiant la fable de la paille et de la poutre, la figure de l'impérialiste

européen est ici scindée en deux personnages : un civil veule et gominé et un soldat, SS avant l'heure, interprété par celui qui fera carrière en se laissant pousser la moustache et en changeant son nom d'Hans Gudegast en Eric Claepden dans " Les feux de l'amour "                                                                      

La mise à portée de tous des images via cassettes et DVD rend les " ersatz "quelque peu inutiles. Jadis, ils nous faisaient patienter entre deux projections de chefs d'oeuvre, très éloignées dans le temps, en rappelant de bons souvenirs et on se montrait plus tolérant envers les séries B décalquées des originaux.

Alors pourquoi passer deux heures devant " Les 100 FUSILS " quand on a à portée de main, dans sa vidéothèque " Vera Cruz "et " La horde sauvage " ?

Mais pour Raquel,

voyons, pour Raquel !!!                                                    

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article