Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Philibert Besson2" Des cheveux hirsutes, un air malicieux, un tempérament excessif, on l'a traité de fou ! Et pourtant Philibert Besson avait raison !

Philibert Besson, un homme politique proche du peuple qui a lutté toute sa vie contre les grands, les puissants !

Il combat les Compagnies de chemins de fer, les Compagnies d'électricité qu'il appelle les Vautours... et les grands groupes minotiers.

Il crée le Pain Philibert, 25% moins cher, et surtout met en place l'Europa. Presque quatre-vingt ans avant l'euro, il jette les bases de la monnaie unique, en faisant circuler l'Europa, la « monnaie universelle, la monnaie de la paix ».

Natif de Haute-Loire, cet ingénieur, officier de marine marchande a connu un destin exceptionnel. Maire de sa commune, il devient député en 1932 avant d'être déchu de ses fonctions en 1935, pour une pseudo affaire de vol de carnet à souches chez un huissier...

Philibert Besson va passer un an dans la clandestinité, se cachant de ferme en ferme, se déguisant en curé ou en femme pour passer à travers les mailles du filet que lui tend la police... Il dérange...Il dérange tant qu'à la veille du conflit qu'il avait prédit, il est arrêté pour " propos défitistes " et meurt le 17 mars 1941, dénutri et tuberculeux, à la suite de véritables séances de tabassage organisées par ses gardiens à la prison de Riom. Il a trop dérangé les « Vautours » ".

Jean-Luc Dousset

 

Jean-Luc Dousset m'a contacté il y a quelques temps suite à un article paru sur le Blog qui parlait de Philibert Besson,  cet ingénieur au physique de savant fou qui fut député  de la Haute-Loire et défendit toute sa vie les pauvres gens face aux grands instustriels de l'époque qu'ils appelait le " Vautours "...  

Ce personnage haut en couleurs,  qui bien avant l'euro jetait les bases de la monnaie universelle ( " L'Europa " ) ,souhaitait mettre en place "  Les  États Fédérés d'Europe » et supprimer des barrières douanières ( "  La France, ainsi, ayant résolu tous ces problèmes nationaux, ayant un idéal international, pourra être véritablement la reine de la paix."  PH. Besson ) ne pouvait immencablement que s'attirer les foudres de ses pairs et des grands de la finances, qui finalement eurent " sa peau " . Il meurt en prison à Riom des suites de mauvais traitements en en 1941.

Philibert Besson n'est plus mais les vautours, eux sont toujours là, et sévissent encore hélàs !

Retrouvez ce personnage hors du commun dans le livre que lui a consacré, le journaliste toulousain Jean-Luc Dousset : 

Philibert BESSON : le fou qui avait raison 
Jean-Luc Dousset - Edition Jeanne- d'Arc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article