Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Une foire à Tourny en 1708

tourny.pngM. Charles Fleury, l'actif et sympathique maire de Tourny, dans l'Eure, nous adresse cette curieuse anecdote que nous publions volontiers, car elle intéressera les nombreux lecteurs que nous possédons dans cette région si pittoresque et si riche en souvenirs historiques.

 

Tourny est une coquette bourgade du Vexin normand illustrée par Urbain Aubert, marquis de Tourny, son bienfaiteur, qui habita personnellement le château de 1726 à 1730 avant de devenir marquis du Limousin, de Bordeaux et de la Guyenne.

Voici une anecdote authentique arrivée le 21 septembre 170, jour de la foire de Tourny ( foire aux chevaux et bovins )

A cette époque la foire se tenait dans la cour d'honneur du château et le marquis ( le père du grand Tourny ) exigeait des vendeurs un droit de place tenu par ceux-ci ; par suite, quelques jours avant l'assemblée, une entente se produisit entre les vendeurs habituels du marquisat qui décidèrent à l'insu du marquis, de ne rien amener ; les promesses furent tenues et pas une tête de bétail ne parut sur le champ de foire.

La fureur du marquis fut grande et ( pour sauver l'honneur du marché ) il fit brider ses chiens qui furent attachés pendant les heures où s'opéraient d'ordinaire les transactions à la place des chevaux.

Par dérision, les habitants des communes voisines et fiefs dépendant du marquis et qui provisionnaient précédemment le marché, ceux de Tilly en particulier, appliquèrent longtemps aux gens de leur capitale l'épithète de " brideux de chiens "

 

9 Mars 1939, Charles de Fleury, maire de Tourny

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article