Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par harry-l-blackbird et elsapopin

 

Mon très noble sieur pandore, représentant émérite de l'ordre étable, pour répondre à votre sainte clémence ce ce jour de fête et palier au défaut, de ma part, paperasseries officielles, même d'un quelconque titre de séjour, je m'exécute à vos ordres doucereux de vous procurer : une succincte autobiographie, synthétisée par une verve loquace que voici :
Mon patronyme est Personne, non point Paul, ceci serait caractérisé par une usurpation identitaire et au regard de l'oeil avisé de sa magnificence " maréchalissime " Pandore, la scélérate tricherie s'évanouirait sous les feux de la rampe de la sacro-sainte vérité légaliste.
Reprenons le récit, je suis né au féminin, circoncis au masculin. En ma qualité de seul représentant clanique de ma tribu, j'abhorre le titre de mouflet trouvé sous les hospices propices d'une lune bien pleine, au dessus de la porte de Pantin, par la miséricorde perspicacité d'une joyeuse troupe de sans logis, mêmes mobiles, noblement enivrée et affamée, au point de céder à la tentation de me rôtir, à la broche de fortune tel sanglier domestiqué, en guise de festin de Noël.
cette naissance, comme peut le suggérer quelques indices essaimés plus haut, se déroula un soir du vingt quatrième jour du dernier mois de l'an de grâce dix neuf cent cinquante quatre, année terriblement stigmatisée par le gel hivernal.
Mis à part le présence de l'astre de la nuit en pleine " lumination " solaire, le seul scintillement étoilé au ciel de cette nuit froide, se résumait par la présence luminescence insolite d'un quelconque spoutnik clandestin. Sa lueur intermittente n'échappa pas aux regards hallucinés de cette bande de pieds nickelés.
L'étable se composait de tôles ondulées ajustées en une architecture pompidolienne, que l'on nomme communément cabane de chantier, parfaite pour assurer la fonction d'hostellerie, à quelques poignées de mains d'oeuvre indigènes, pour l'heure elle n'était habitée que par quelques braillements d'un mioche posé là à la hâte par une marie-couche-toi-là, empressée de débarrasser son tiroir ventral, de cet inopportun polichinelle, qu'un client possédé à outrance par le saint esprit viagra, lui laissait couver seule, huit mois durant, car la précocité est l'apanage des prématurés.
l'attrait focal de l'objet céleste non identifié, accompagné par la prégnance sonore de mes pleurs surnaturels, ne tarda pas à conduire à bon port mes sauveurs au nombre de trois, tels les rois mages en Galilé. Ils se présentèrent sous le patronyme de Merlin, Bachelor et Gnafron, joyeux lurons que ces trois princes désargentés de la cour des miracles.
La fiole d'eau de cologne, laissée là telle un présent par l'inconnue vierge de virginité, mère biologique de " no body ", traduction savante anglicisée du nom de votre narrateur dévoué, présentement ici même, moi-même pour le bon plaisir de votre ouïr...Je contais donc, oui, tout à propos d'une fiole que son élixir en ses intérieurs, ne laissa pas indifférente la vigilance " ivrognesque " de nos trois sauveurs, affermis par de longues années de furetage alcoolique, ce qui nous évita de leur part, toute bévue culinaire empressée.
Heureux et enthousiasmés, ils en oublièrent séance tenante, tout le tiraillement d'une faim martelant au ventre et dans le sillon d'un florilège de jurons, ils burent tour à tour le précieux breuvage généreusement alcoolisé. Sous l'effet alchimique spontané de ce parfum liquide, ils ne tardèrent pas à me témoigner leur sympathie fraternelle par la célébration informelle, mais solennelle d'un baptême, consacré par l'imposition sacrificielle de leurs saintes sales mains.
Au vu de ma touffe noire et broussailleuse, en guise de couvre-chef et de mon teint de sienne en guise de tunique de peau, ils me prénommèrent, tous de concert, Aissa le marmot de Personne, " no body "pour l'espace Schengen.

L'élan confraternel de ce sauvetage humanitaire inopiné, leur inspira l'idée judicieuse de m'initier à l'usage de la bibine, même frelatée. Une simple larme de ce breuvage apposée sur ma langue virginale, après avoir dissipé ma frustration éplorée, d'être assigné à l'assistance publique, par défaut de tout lignage maternel, déclencha en moi spontanément toute une singularité demeurée latente, caractérisée par le don des langues des oiseaux accompagné par un charisme prophétique, en quelque sorte une véritable gouaille de bateleur.
Cet événement enchanta mes sauveteurs des bas fonds, déjà passionnément versé dans l'arnaque en tout genre, ils se mirent à rêvasser en couleur, toute une litanie de scénarios, astucieusement bricolés à l'instance du gogo, du bobo, et même de l'aristo en fin de race. je devenais leur dessous de table de Noël, jamais imaginé, même en production hollywoodienne, à chacune de mes déclamations divinatoires lyriques, ils exultaient de jouissance précoce. A l'un je prophétisais un foi indemne de toute nécrose, au doux nom de cirrhose, à l'autre une dentition inoxydable, puisque faite d'or du Zimbabwe, et au dernier un organe qu'un Rocco Sifredi jalouserait....jusqu'aux épiphanies en leur compagnie, je prophétisais et mes talents de thaumaturge, je les dispensais au bonheur des pauvres et malheur aux gens de la haute qui croisaient notre route.
Notre périple nous mena jusqu'à lourdes, un vendredi Saint alors que je prophétisais en compagnie de sainte Bernadette ressuscitée, sous les hospices de la Bonne Mère, malgré le rempart corporel de mes trois père nourriciers, une poignée de sicaires vaticanant à tout va à mon encontre, me créditant aux yeux de la foule, du titre antéchristique de faux prophète mauresque, s'apprêtaient à une conduire au feu inquisiteur, car un cloutage au gibet aurait été fausse note...
C'est alors que l'ange du seigneur par action de grâce et miséricorde, m'éleva au ciel en compagnie de la sainte petiote de lourdes, pour me dérober de la vindicte de ces princes de l'Église, toute vouée à l'adversaire. Pour ce qui est de mes saints body gardes, ils purent se fondre dans la foule devenue hystérique au vue de cet événement et leurs silhouettes s'évanouirent dans la grotte.
Cette épisode de l'histoire sainte ne figurera aucunement en bonne et due forme dans les anales miraculeuses de notre vieille sainte église...car depuis la déroute de Saint Jean d'Acre un bon maure se doit d'être mort, surtout si il n'est Personne.
Après cet événement je virevoltais aux cieux d'une vision à l'autre jusqu'à l'ultime rencontre avec la navette spatiale Challenger...elle fut explosive ce qui me ramena dard dard sur le plancher des vaches ici même pour vous servir, car pour ceux et celles qui m'interpellent comme il se doit, sans user de leur privilège de représentant de la charria républicaine, je fait état de prérogative de ma sainte naissance et de plus est qui plus est lors de la rencontre d'un sympathique pandore en ce jour de saint Pandore, je me dois de vous prophétiser mon Sieur, la fonction ministérielle de votre corps d'état de service, toute intérieur et dans le sillon de cette promotion, l'élection certaine au plus haut des fonctions du royaume, ceci au bras d'une chanteuse mannequinée, à en faire pâlir outre-tombe, une Jackie Onassis, allias Kennedy.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article