Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

 
Publié par 

Dans un autre temps et un autre pays, un homme à cape noire s’en venait tôt, les soirs de grande fête et gardait son chapeau.
Il s’asseyait sur le rebord de l’âtre, les enfants en demi-cercle, l’entouraient de silence. Les plus âgés de la maison tiraient leur chaise jusqu’au feu, tous les autres adultes se levaient et s’installaient derrière les petits
La voix disait alors la mélopée des mots, il s’y faisait des rêves, des fabuleux chemins tout enrobés de neige où les oursons chantaient de ces rimes un peu sourdes que les loups reprenaient, un monde de l’hiver que les cloches tiraient.
Tout à la fin du conte, notre homme saluait et repartait plus loin porter de l’irréel. Les enfants serraient fort en leurs mains les oranges et s’en allaient coucher les yeux bordés d’étoiles.
Les femmes regardaient leurs doigts tout crevassés, les hommes se comptaient pour s’en aller à l’aube achever de tailler les haies ou quelque bûche.
C’était un autre temps et un autre pays, on recouvrait les braises des cendres du foyer, et on se saluait. L’année était la seule en nouvelle arrivée.
Le conteur reviendrait.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article