Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

 
Publié par 

La mort,

cette inamovible chanteuse du sort convoité et jeté dans le vide.

Cette fouettée d’orties équitable et libératrice, salutaire et solide.

Cette inévitable frangine de l’amour que Jean-Roger et Léo

nous invitent à ne pas chanter… Et qui pourtant la crient.

Ce pied de nez à la vie qu’on traîne sur soi miteux à genoux pliés

quelquefois jusqu’au bout du chemin

restant encore à inventer…

Cette copine revêche qu’on redoute,

nous tendant les bras

sans une once de dédain ni de mépris

et qui nous attrappe par la peau des yeux

pour mieux alors doucement les fermer

de manière irréversible.

Cette douce aguicheuse et tendre pute qui nous invite

si fort entre ses cuisses

et qu’on ne sent déjà plus

quand elle les rouvre inexorablement

et tranquille à sa guise…

La mort qui clot la vie tout en poème

donnant

jusqu’au dernier ver en terre conquise

à boire et à croquer…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article