Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin


 Je vis seule depuis tant d'années
Seule avec des liens puissants
Barque emplie et amarrée à MaLoire
Mon corps est forteresse
Je ne chevauche plus les vagues de l'océan indien
La peau douce de mes cuisses se fait silence
Je souris rarement, parfois au facteur ou à la boulangère
Appropriée du silence
Je visite les rues de la cité
Pour me sentir présente
J'aide des sans logis
Je ne suis rien que l'instant
Où offrir un peu du verbe
Le verbe aimer
Je suis un Je sans importance
Dès ma naissance
Mon peu du Je ne se chante
Que dan s un Nous
J'aime juste vagabonder comme une enfant
Celle qui fut aventurière ne bouge plus
Celle qui dormait dans un désert iranien
Celle qui mettait un doigt d'honneur au CRS au mois de mai
Paris brûlait
Celle qui riait à vivre encore
Que des révolutionnaires de vingt ans
Embrassaient
Je vis seule
Avec des mots consolateurs
Avec des livres
Avec mon ivresse d'aimer
Je sais qu'avoir donné
Le sang versé dans cette coupe
Mon corps est pâle et aménié
Je vais au fleuve demander
Un peu de force
Puisque je dois encore donner
L'amour que je n'ai pas reçu
Et que j'ai inventé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo CCC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article