Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Ne jetez pas la pierre, amis, si j’ai douté,

Si j’ai pleuré tant de larmes amères au vent,

Supporté tant de maux, de tourments aggravants

Pour affleurant le Styx, fuir le sort redouté.

 

Las ! Que ma vie n’en soit par la noirceur boutée.

Si pour vous j’ai faibli, je regarde devant,

Restant juge du sort, je ne perds le levant

N’entendant que l’amour des purs proches écoutés.

 

Sans votre grand soutien par la muse des mots,

Sans la belle indulgence, aux dessins des tableaux

Je n’aurais pu, sans vie, vous chérir dans mon cœur.

 

Tels des cercles dans l’eau, mimant la transmission,

Gardez les souvenirs de mes fortes passions

Comme bribes d’un être en offrande au bonheur

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article