Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Un matin marqué
d'ombre tombée au milieu du rien
le vent paraissait manquer aux arbres

la tête débordée de formes
heurtant le jour blanchâtre

la solitude dessinait
un mur très haut
percé d'yeux clos

malgré l'obscurité
marcher en rêvant
d'émerger sur la rive opposée
d'entrevoir l'autre côté de l'eau

quelques pas de plus
la fin du chemin
sans retour

un silence tragique
se levait sous les pierres

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article