Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

elle avait de jolis seins
que je ne toucherais jamais
mes doigts voulaient
je te prie de le croire
mais...
une m'a salement viré
une, d'ailleurs, dans un pays lointain
un pays ami
une mauvaise poésie
rebelle mon cul
elle devait avoir de jolis seins
je n'en saurais jamais rien
Et puis l'histoire continue...
que faire d'autre, que de se perdre dans d'autres seins
hein dis-moi
on boit un verre
on se regarde 
et...le matin...bon, tu connais, 
nous avons tous les mêmes histoires
et la vie est courte
et la vie est courte
je voulais écrire une belle poésie tu sais
de celle qui font les frissons dans les yeux
et le rimmel qui coule à la fin 
c'est quand le rimmel coule que la poésie commence
tu sais ça toi qui es poète
tu écris toujours sur les larmes des filles
sur les larmes des filles
elle devait certainement avoir de jolis seins
je ne devais pas les voir
l'histoire est ainsi
maintenant je vais pourrir mes nuits 
de longues balafres 
qui serviront à me réveiller au matin
le matin
quand toi tu sors ton chien pour la première pisse
moi 
je me tords le ventre 
pour écrire
entre deux heures et cinq heures

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article