Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

C'était le début de mars. Une toute petite hirondelle s'était aventurée seule jusqu'à chez nous. Elle venait des pays chauds où il fait toujours beau. Hardie, elle voulait être la première à nous annoncer l'arrivée du printemps. Comme elle allait de poser sur un gros tronc d'arbre, elle aperçut sous des futaies bien cachée une jonquille endormie et toute recroquevillée.

- Allons ! Allons dame Jonquille ! Le soleil brille, du courage voyons ! Réveillez-vous ! Monsieur printemps est de retour.

La jonquille furieuse d'avoir été tiré de son sommeil, lui rétorqua sèchement :

- Crois-tu qu'une hirondelle puisse faire le printemps ?

Elle n'avait pas fini sa phrase qu'un vent glacial se leva soudain et il se mit à pleuvoir des grêlons gros comme des œufs. La petite hirondelle effrayée, alla se cacher dans le bois voisin. Un roitelet semblait l'attendre :

- Eh bien fillette tu crois tout savoir mais tu ne sais pas grand chose. Le maître Hiver est toujours là et il vient de te donner une petite leçon.

La petite hirondelle confuse  et penaude lui répondit néanmoins :

- Pourtant, roitelet, nous sommes en mars et je suis l'envoyée du printemps venue annoncer son arrivée prochaine.

A ces mots le vent se mit à souffler si fort qu'il cassa les branches des arbres de la foret et déracina de petits sapins récemment replantés. Terrorisée la petite hirondelle trouva  refuge dans le tour d'un arbre. Dans cette tanière vivaient l'écureuil et sa famille.

- Alors ? dit le père Écureuil, on dit que tu veux tout savoir ?

- J'apporte des bonnes nouvelles ! s'expliqua encore la petite hirondelle.

- Tu sais ici l'hiver est coriace et fort et il ne laisse pas sa place si facilement. Repose- toi ici avec nous et patiente encore plusieurs semaines.

Le petit oiseau fatigué mais rassuré passa une nuit paisible et tranquille. Le vent aussi s'était calmé. La nuit fut brève mais fraîche : une petite nappe de glace avait recouvert la foret,les près, les prairies,les champs et même la rivière.

Alors le soleil se leva, un magnifique lever de rayons ardents qui réchauffèrent la nature tandis que les oiseaux chantaient en chœur, la rivière tumultueuse et capricieuse frappait les pierres. La petite hirondelle sortit toute joyeuse de son repère et s'écria :

- Allons allons ! Amis oiseaux chantez, chantez de plus beau pour faire venir le printemps ! Faites entendre votre chant !

Roitelets passereaux, rouge gorge, pinçons et rossignols firent un do- mi - fa- ré -sol et formèrent une farandole. La petite hirondelle alla voir les abeilles : 

- Jolies abeilles, il est temps de préparer votre miel !

Puis elle se rendit dans les vergers et les haies :

- Allons allons jolis bourgeons ! Réveillez- vous ! Allons , allons montrez-nous vos bijoux : vos fleurs aux douces couleurs !

Alors, éclosent mille fleurs de cerisiers de couleur blanche et rose, des abricotiers et des amandiers.  Les abeilles comme un arc en ciel se posèrent sur les fleurs qu'elles butinèrent avec ardeur. La petite hirondelle poursuivit dans la prairie où les narcisses et les primevères se regardaient tout bas sans oser faire le premier pas.

- Allons allons, narcisses et primevères, qu'attendez-vous ? Le retour de l'hiver ? Sortez bien vite et fleurissez tous les champs ! Voulez-vous être l'escorte nuptiale du printemps ?

- L'escorte nuptiale ? questionnèrent les fleurs en chœur.

- Oui, Monsieur Printemps est en chemin pour retrouver Dame Nature et l'épouser. Voulez-vous être ses témoins ?

- Oui ! s'écrièrent narcisses et primevères, nous l'attendions depuis si longtemps lui et la floraison  !

- Nous aussi nous voulons être de la fête ! s'exclamèrent tulipes, violettes et pâquerettes, iris et myosotis. 

-Très bien ! dit la petite hirondelle. Je vais demander au soleil de briller encore plus haut et à l'arc en ciel de lui faire un chapeau !

Après, la petite hirondelle se rendit au bord des rivières pour leur demander d'être moins sévères afin que les poissons puissent se multiplier et frétiller dans les eaux claires. Puis elle dit :

- Je dois aussi demander au jour de s'étirer et de se coucher plus tard pour que l'on profite des longs soirs....

La petite hirondelle avait rempli sa mission et avait préparé les décorations avec les tourterelles et les papillons...

Et un matin de mars charmant, arriva enfin Monsieur Printemps, il demanda à Dame Nature qui s'était parée de ses plus beaux attraits et de son sourire le plus parfait, de l'épouser.

Ce fut un beau mariage : les fleurs étaient les demoiselles d'honneur les oiseaux la chorale des chanteurs et les animaux les petits pages. Ce fut la plus belle fête de l'année et elle dura jusqu'à l'été.

Et pour répondre à tous ces ignorants : une hirondelle avait bien fait le printemps !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article