Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Rien n’a vraiment changé depuis la dernière fois tu sais.
Je suis toujours ce mec chelou au fond du bar ;
Celui qui boit mais qui ne dit jamais rien ;
Celui qui sème ses rêves sur le trottoir pour ne plus qu’ils fleurissent, 
Avec la gueule de travers et les mains burinées.
J’écris toujours,
Toujours ces mêmes pauvres vers puant l’asphalte et le comptoir,
La colère et le désespoir,
Le sexe aussi parfois…
J’écris toujours tu sais,
Mais pas les fleurs ou l’amour…
Juste mon quotidien.
Je suis resté un chien…
Je vis encore au même endroit,
Tu te rappelles ? 
Peu importe après tout,
C’est pas un bel endroit…
Les enfants vont bien je crois,
Ils bossent bien à l’école,
Ils grandissent…
Ils sont si beaux tu verrais ça !
C’est pas commun la vie des fois…
Dire qu’ils sont de moi.
Je les vois toujours à la même fréquence,
Et ils me font toujours autant de bien.
Je suis moins nocif quand ils sont là.
Ça non plus ça n’a pas changé…
J’écris toujours tu sais,
Je suis resté un chien
Les yeux figés vers l’intérieur.
Je suis toujours aussi seul,
Tu dois bien t’en douter…
Tu sais mieux que les autres que je ne veux plus toucher d’âmes.
Trop peur de les abîmer,
De les voir se consumer…
C’était Noël hier sur cette planète…
Mais on s'est réveillé…
Et rien n’a vraiment changé tu sais,
Je suis toujours aussi immobile que le Monde.
Ou lui autant que moi...
Non,
Rien n’a vraiment changé... 
J’écris toujours,
Je suis resté le chien du fond du bar,
Impassible et muet ;
Celui qui sème des mots sur le trottoir…

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article