Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

j'ai froid aujourd'hui
l'hôpital est dégueulasse
l'homme qui est allongé dans ce lit 
dans cette chambre qui pue l'hiver 
est mon père
j'ai froid aujourd'hui
je suis sorti très vite de cette chambre
presque enfui
je fais la gueule aussi
décembre sera difficile
ma chair se plie
ce matin un ami m'a dit que l'amour
c'était pas facile
sens unique terrible
je regarde un corps crevé
comme l'amour mon ami

j'ai arrêté mes promenades parisiennes
elles m'emmenaient toujours au même endroit
et je mourrais là comme un con
en regardant ton immeuble comme on regarde une cathédrale
de haut
en attendant la Lumière
toi tu n'étais pas là 
partie dans d'autres bras
qui pourrait en vouloir
j'ai froid aujourd'hui
j'ai la plainte facile
pauvre homme a qui on a cassé son jouet
comme un enfant qui boude
j'attends le miracle 
j'attends ton baiser
et je sais qu'il ne viendra plus
décembre sera meurtrier 
mon corps va tomber, décidé de finir
je me prépare le dernier verre 
et la dernière cigarette
autant finir sur une révolte
ma biologie ne m'en voudra pas
j'ai tellement torturé ma peau
elle en porte encore les hématomes

j'ai froid aujourd'hui
un pull ne suffira pas
j'ai froid aujourd'hui
je serre les dents, des larmes avancent
je suis dans la glace de ce train 
que personne ne me voit
que personne ne me voit
premier jour de glaciation
décembre est l'assassin que j'attendais
je gerce des lèvres, il gèlera demain
je ne pourrai plus embrasser
je m'interdis le baiser 
je peux déchirer vos bouches 
mes amours
mes caresses seront vos cicatrices
décembre sera mon tribunal
j'attends le verdict hivernal
j'ai pour ma défense un chien, 
quelques araignées d'un temps ancien 
et un océan usé qui ne fait plus ses marées
mais cela ne serait suffire à me rendre beau 
j'ai pris la carrure d'un vieil arbre
je n'ai plus de Merle Moqueur qui chante
j'ai froid aujourd'hui
tes bras mon amour ne suffiront pas
j'ai froid aujourd'hui
je m'enveloppe d'un décembre
qui fait mourir

j'ai froid aujourd'hui
j'attends dans le couloir de l'hôpital 
j'ai ouvert une fenêtre qui donne 
sur le périphérique
pour faire sortir l'odeur de mort
ma mère pleure

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article