Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin


 

Micro-trottoir aux USA , entendu dans « C l'Hebdo » sur FRANCE 5 : Il ne faut pas rendre la statue de la Liberté au président français Gérard Depardieu ! Il est vrai qu'un Mammuth, ça Trump énormément.

Le joueur de Chelsea N'Golo Kante a défrayé la chronique en refusant que ses droits à l'image

soient versés dans un paradis fiscal, à savoir Jersey. Il tient à payer ses impôts en Angleterre. Pas vraiment par honnêteté : il a déclaré qu'il ne voulait pas prendre de risques. Et puis, avec 325 000 euros par semaine, il a de quoi voir venir, une fois ses impôts acquittés. Carlos Ghosn, quant à lui, s'est montré nettement plus téméraire, il n'a même pas craint de désespérer Billancourt.

Dimanche 18 novembre : comme de bien entendu, l'émission « C politique » a été largement consacrée aux manifs des Gilets Jaunes. On a pu entendre un participant admettre que les problèmes de pouvoir d'achat n'avaient pas attendu Zeus pour exister mais que celui-ci était, en plus, méprisant. Difficile de ne pas être d'accord.

Ceci dit, Bismuth aussi s'est foutu de notre gueule à maintes reprises, à commencer par le Fouquet's et le yacht de Bolloré et en continuant avec sa désinvolture sur le plateau des Glières et lors de sa visite en Afghanistan où 10 soldats venaient de trouver la mort dans une embuscade. Ce qui manque à l'actuel président, c'est sans doute le côté grotesque de son prédécesseur. Les caricaturistes, y compris ceux du « Canard », n'arrivent pas à le croquer de façon convaincante. Cabu l'aurait peut-être fait mais, hélas, on ne le saura jamais.

À Saint-Brieuc, des écolos, sous l'étiquette Vélo Utile, ont manifesté à leur manière, à bicyclette. Il ne s'agissait en aucun cas d'une contre-manif. Leurs motivations étaient à peu près les mêmes que celles des Gilets Jaunes et ils n'avaient rien contre ces derniers. Mais ce qui se fait dans une petite ville, circuler sur deux roues pour ne pas polluer, est difficilement transposable dans les métropoles. Du reste, quel pourcentage des taxes ira à la transition écologique ? Comme la vignette pour les personnes âgées dans les années 50 ? Et puis l'augmentation du prix de l'essence n'est pas, loin s'en faut, la seule revendication.

 

Mardi 20 novembre : « Le monde en face » : reportage remarquable sur l'intégration difficile des jeunes autistes et autres trisomiques. Malheureusement, pour le débat, Marina Carrère d'Encausse a eu la mauvaise idée d'inviter Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées. Cette brave dame, caution humanitaire de Zeus légitimée par le fait qu'elle a elle-même un enfant trisomique et par son travail
au sein d'associations, a récité sagement sa leçon. Tout passe par les AVS : on va les former, a-t-elle dit. C'est curieux qu'on n'y ait pas pensé plus tôt. Et puis tous les jeunes handicapés ne bénéficient pas de l'aide d'une AVS (une, parce que, généralement, ce sont des femmes). Même les associations ont du mal à évaluer le nombre de manquantes. À la rentrée 2018, selon leurs estimations, quelque 750 postes n'étaient pas pourvus. Il paraît que les jeunes handicapés ont beaucoup de choses à nous apprendre sur nous-mêmes. Pourtant, si je ne m'abuse, ce sont bien les derniers de cordée. Des vœux pieux, il y en a eu : « il faut », « on va ». En somme, c'est comme si c'était fait : y'a qu'à.... Il suffira peut-être de traverser la rue pour en trouver, des AVS.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article