Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

 

Le cave du Vatican a remis ça à propos de l'IVG. Il a troqué le point Godwin contre l'image du tueur à gages. Précision : ce qu'il rejette, c'est l'avortement médicalisé. Sans doute pas le travail des « faiseuses d'anges » ? Dame, vu sa position de ratichon 1°, il peut difficilement condamner la fabrication des séraphins.

 

 

Kim Jong Un a été pressenti pour le Nobel de la Paix. Et si on attribuait au comité Nobel le prix international de l'humour ?

Journaliste saoudien mystérieusement disparu en Turquie, dans les locaux de l'ambassade saoudienne. Zeus affirme ( sans grande conviction : l'Arabie Saoudite est quand même un gros client !) que c'est grave. Les morts du Yémen, ça ne doit pas être « grave » puisqu'il n'en parle pas.

Le 28 octobre, le Brésil aura, si les petits cochons de payants ne le mangent pas, Jair Bolsonaro à sa tête. « Le Canard » du mercredi 17 octobre dresse son portrait : un travailleur « infatigable » : 27 ans député de Rio, il a pondu trois textes ( sans grande portée ). Mais qu'on ne s'y Trump pas, le bonhomme a des idées : sur l'éducation, par exemple : il veut infliger de mauvais traitements aux enfants s'ils présentent des tendances à la « gayté ». Lui-même n'a pas eu besoin d'y recourir puisque ses quatre fistons ont mis leur pas dans les pas de leur père. Accessoirement, il a aussi une fille.

À ses yeux le Mal,

c'est la gauche, la redistribution, le fric que Lula ( si, au moins, il n'avait pas été corrompu, celui-là ! ) a refilé à des gens qui, à ses yeux , n'en avaient pas besoin : tenez, la Bolsa Familia donnée aux pauvres à condition qu'ils scolarisent et fassent vacciner leurs enfants, n'est-ce pas indécent ? Le Bien : ordre et libéralisme. S'il devient président, ce qui est plus que probable, les forces de l'ordre auront le droit de tuer ( vous avez dit Duterte ? ). Comment a-t-il fait pour être le chouchou des électeurs ? Il est allé jusqu'à se faire baptiser dans le Jourdain par un pasteur, gagnant ainsi la confiance des milieux évangélistes conservateurs. En outre, il affirme ne rien y connaître en économie, ce qui lui vaut le soutien des milieux d'affaires et des classes moyennes. Puisqu'il n'y connaît rien, il ne les dérangera pas.

Il est vrai que la perquisition chez Mélenchon était malvenue et même à la limite de l'illégalité, d'autant que les comptes de campagne de Zeus mériteraient, eux aussi, d'être examinés de plus près, mais c'est sa réaction qui m'intéresse : il en appelle au respect de sa vie privée avec une véhémence suspecte. N'instrumentalise-t-il pas cette action coup de poing ? N'en fait-il pas un atout ? La victimisation, c'est un classique chez les populistes. « Je ne me plains pas d'avoir été perquisitionné, je me plains de cette mise en scène », a-t-il déclaré devant les parlementaires. Et, en matière de mise en scène, il en connaît un rayon, le bougre. Qu'un type aussi impulsif et aussi imbu de lui-même ( c'est précisément, outre l'ultra-libéralisme, ce que l'on reproche à l'actuel président ) puisse se retrouver à la tête de l'État me donne quelques frissons. Et puis, pour rappel, quand on veut jouer à Robin des Bois, est-il normal d'afficher un patrimoine de 1,13 millions d'euros, la fortune la plus élevée, avec celle de Dupont-Aignan, parmi les candidats à la dernière présidentielle.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article