Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Voilà plusieurs jours qu'Hector vient à la garderie. Agnès dit qu'il est nouveau, et qu'il faut l'accueillir et s'il est parfois coléreux c'est qu'il ressent qu'on le repousse. Olivia n'en croit pas un mot : Hector est méchant : il bat nounours et le lui prend des mains rien que pour l’embêter ! Anastasia a aussi peur de ce garçon qui lui vole ses goûters quand Agnès a le dos tourné. Jocelyn hier lui a repris des mains le biscuit volé. Hector a hurlé et a dit que c'était « son » biscuit. Andréa la dame de service qui avait tout vu, est intervenue et a beaucoup grondé Hector. Agnès, elle, n'a rien voulu savoir. Elle a dit :
- Je demanderai à vos mamans ! 
Mais le soir venu , elle a complètement oublié ...Et aujourd'hui Anastasia n'a pas voulu de goûter. Elle a dit à maman :
- Je n'ai pas faim à la garderie.
Quand Hector a voulu prendre son goûter, il n'y avait rien dans le petit panier. Alors Anastasia a éclaté de rire tout comme Olivia et Jocelyn et Hector était bien attrapé !
Aujourd'hui, les enfants vont faire une sieste comme d'habitude. Olivia ne dort pas. Elle attend Nounours. Nounours, lui, attend qu'Hector soit endormi, puis il s'approche enfin de trois petits
amis, Toutou le suit :
- Eh ! les copains ça vous dit d'aller à la fête foraine ?
- C'est quoi la fête loraine ? Demande Jocelyn.
- La fête foraine ! répète Nounours. C'est une fête où on peut faire des manèges.Tu n'es jamais monté dans un manège ? demande l'ours à Jocelyn , à Anastasia et à Olivia ?
- Non ! Disent les petits en chœur .
- Alors en avant ! s’exclame Nounours.
- Ouf ! ouf ! Réplique Toutou qui veut aussi partir avec eux .

 

Nounours va rechercher la poussette à jumeaux pour les filles. Toutou s'installe sur les genoux d'Olivia. Jocelyn l'aide à passer la voiture par la fenêtre. Nounours connaissait bien les forains, de vieux amis. Aussitôt arrivés sur la grande place transformée en parc d'attraction, les enfants montèrent sur le grand carrousel très ancien, Olivia sur un cochon rose avec Toutou accroché à son dos, Anastasia sur une licorne, Jocelyn sur un âne volant et Nounours sur un lion qui montait et descendait... Que c'était amusant. Olivia se tenait bien et criait de joie. Les enfants changèrent de manège et allèrent aux autos tamponnantes. Olivia monta avec Nounours et Toutou ; Jocelyn avec Anastasia. Comme c'était amusant... de se tamponner, de conduire et il fallait attraper un pompon pour avoir des tours gratuits. C’est Nounours qui fut le roi du pompon. Toutou réussit aussi à attraper le pompon ! Tous les curieux les regardaient et applaudissaient chaque fois que le pompon était attrapé par Nounours ou Toutou.
Après, on monta sur un autre manège, « les transports » .Il y avait des voitures, des vélos, un mini car, un camion, un tracteur, des avions,un sous-marin,des bateaux. Les enfants choisirent les avions car ils décollaient et montaient tout en haut du manège, tandis que Nounours et Toutou grimpèrent dans une fusée mais qui ne décolla pas !

Quelle émotion, quelle joie ! Puis la troupe se dirigea pour finir vers « la petite chenille », petit train qui devait parcourir un sentier étrange. La chenille allait très vite et passait à côté d'une toile d'araignée, d'un fantôme, d'une sorcière. Les petits criaient et Toutou aboyait de peur. Nounours attrapa une araignée et leur montra qu'elle était en plastique. Pour le fantôme, il le saisit et le jeta sous les roues de la chenille et pour la sorcière, il la déchira car elle était en papier sous les yeux stupéfaits des petits et de Toutou qui éclatèrent de rire...
Toutes ces émotions avaient mis en appétit nos amis. Nounours qui connaissait tout le monde à la fête foraine, obtint des beignets aux pommes pour les enfants, une crêpe pour Toutou, des boissons à l'orange et de belles barbes à papa  bleues. Il y eut aussi pour les gourmands, des pommes d'amour, des churros et des bonbons à la guimauve.

Repus et fatigués, les enfants décidèrent de retourner à la garderie. Ils passèrent par-dessus la grille et se dirigèrent vers la fenêtre du dortoir. Surprise ! Elle était fermée ! Nounours grimpa à la fenêtre et toqua à la vitre. Hector apparut alors,un large sourire aux lèvres et leur tira la langue. Que faire ?
- Passons par la porte d'entrée sans nous faire remarquer ! proposa Nounours en laissant la poussette cachée derrière la haie.
Ils ouvrirent la porte d'entrée et marchaient à pas de loup. Personne  dans le couloir quand soudain la porte de la salle de gym à coté du dortoir s'ouvrit. Agnès était là, les mains sur les hanches :
– Qui vous a permis de vous lever, de vous promener dans l'entrée ? Vous êtes sortis de vos couchettes sans permission ?
Agnès pensait que les enfants s'étaient réveillés et levés et étaient sortis à l'instant du dortoir.
- Et encore avec cet ours, Olivia et un chien en peluche à présent ?
- Allez oust ! Tout le monde au lit !
 

Et elle prit des mains d'Olivia Nounours et Toutou. Olivia  retourna au dortoir avec ses deux petits amis. Tous les petits étaient à présent réveillés. Hector réclama Nounours et Agnès le lui donna et il recommença à brutaliser la peluche sous les yeux en larmes d'Olivia .
- Eh bien ! dit encore Agnès s'adressant à Olivia Jocelyn et Anastasia, vous resterez un petit moment supplémentaire sur les couchettes pour les avoir quittées plus tôt, sans mon accord !
Les trois petits exténués par leur sortie à la fête et repus de tant de friandises, n'en demandaient pas plus. Ils s'endormirent. Lorsque les trois amis se réveillèrent, c'était l'heure des parents. Dans un coin, traînait le pauvre ours auquel il manquait un œil à moitié arraché, une oreille pendante, et un bras désarticulé. Toutou était auprès de lui et semblait le consoler.
Olivia se précipita vers lui mais Agnès l’arrêta :
- Non ! Plus de jouet ! On attend les parents .
Lorsque maman arriva tout sourire, Agnès ne lui dit rien.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article