Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Jacques Cazotte (

Un Statuaire étoit jaloux


De la Vénus de Praxitèle,
Et ressentoit un grand courroux,
Lui-même, la jugeant si belle…
Si belle que, ceinture à part,
L’original à la copie,
Selon lui, dut porter envie,
Tant, lui-même, en admiroit l’art.
Que fait mon jaloux ? il épie
Le moment où des curieux
La foule enfin s’est éclaircie,
Court au lit d’un ruisseau fangeux
Pour y plonger sa main impie ;
Et, l’ayant de limon remplie,
Du bout des pieds jusqu’aux cheveux
Par lui Vénus en est salie,
Et puis, d’un ton malicieux,
Rappelant la foule ébahie :
 » Accourez, superstitieux !
Voyez l’Idole, elle est jolie.  »
Mais le hasard veut que la pluie
Survienne, &, du masque odieux
Enlevant la croûte amollie,
Fasse briller, tout de nouveau,
Le marbre & l’effort du ciseau :
Tel fut le succès de l’envie :
Elle dut bien en enrager,
Mais rien ne peut la corriger.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article