Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Carmen Montet

L'histoire se passe en Sibérie, région très froide de la Russie. Un couple  de personnes âgées, Dimitri et Olga, n 'avait pas réussi à avoir d’enfant. Leur tristesse était grande, lorsqu'à l'arrivée de Noël, ils se retrouvaient seuls.

L'homme était bûcheron mais aussi un artiste. Il aimait à sculpter le bois. Sa femme aussi aimait créer des objet en terre, en porcelaine, qu'elle décorait ensuite d'émail, de peintures. A de nombreux concours tous deux avaient gagné le prix de la glace qui consistait à réaliser des œuvres avec la neige fraîche  : ils avaient ainsi construit le  palais  de Saint Peterbourg  et des personnages célèbres du pays.

Cette année là, ils décidèrent de ne pas participer à ce concours car ils

avaient un autre projet : ils décidèrent, comme la destinée ne leur avait pas donné d'enfant, de créer  leur enfant  de leurs mains et de lui donner vie : avec la neige Ils modelèrent ainsi une jeune fille d'une éblouissante beauté et l'habillèrent de beaux vêtements :  une robe de dentelle fine que la femme avait  confectionnée, des bottes en cuir rouge,un magnifique manteau de fourrure tout orné de broderies. De faux cheveux blonds furent plantés sur sa tête, protégés d'un  bonnet de fourrure élégant. Puis, un jour avant Noël, ils s'assirent près d'elle dans la remise froide et la baptisèrent Yella  et, se tenant par la main, le couple fit un vœu. Ils laissèrent Yella et retournèrent se mettre au chaud, au coin du feu. Puis ils allèrent se coucher. Le lendemain était  jour de Noël,  et tout le monde connaît la magie de Noël... Le vœu du vieux couple se réalisa : la poupée avait pris vie et Yella frappa à leur porte en disant :

- Ola ! Puis je entrer ? Et sans attendre la réponse, elle pénétra dans la petite isba.

- Oh il fait très chaud ici !

L'homme et la femme furent surpris et ravis d'un tel miracle :

- Yella ! Tu vis, ma jolie petite fille de la glace ? s'écria le vieillard tout ému.

- Oui père ! Mais comme il fait chaud ici, je me sens bien mal ! répondit la jolie poupée de glace.

Le couple constata que leur « fille », bien que vivante restait faite de glace et  tout son corps n'était que neige solidifiée. Alors il l'installèrent dans une chambre non chauffée, assez froide, où les vitres étaient noyées sous  le givre et où les murs étaient recouverts d'énormes  blocs de glace car ils savaient que Yella ne pourrait survivre à une température supérieure à 5 degrés. Pour l'instant ils savouraient le bonheur d'avoir une enfant bien à eux, une fille comme ils en avaient tant rêvé toutes ces années.

Yella voulut aller au village pour assister aux festivités de la  nativité. Dimitri lui expliqua alors :

- Nous dirons que tu es notre petite nièce. Tu ne donneras pas d'autres renseignements. Sois prudente, car  on pourrait nous poursuivre et nous accuser de  « sorcellerie » pour avoir réussi à construire une fille en glace et lui avoir donné vie.

- Ne t’inquiète pas, papa ! dit Yella, Je sais  me taire !

Et tous les trois partirent pour le village. Beaucoup de personnes les regardaient, étonnées. Le maire du village vint à leur rencontre :

- Bonjour, Dimitri et  bonjour Olga ! Qui est cette belle jeune fille qui vous accompagne ?

- C'est notre petite nièce  ! Dit Dimitri. La fille de mon frère Yvan. Elle était venue chez nous toute petite. Vous vous en souvenez peut -être  ?

- Non pas vraiment ! Mais elle est fort belle, et elle s 'appelle ?

- Yella , je m'appelle Yella ! Dit la fille de neige dans un éclatant sourire.

- C'est joli Yella , Ma foi un fort joli prénom pour une belle fille venue un jour de grand froid comme aujourd'hui ! sourit le maire.

L'homme s'était  satisfait de cette explication.

- Allez, joyeux Noël à vous trois ! lança-t-il en s'éloignant.

Le couple âgé et leur fille retournèrent chez eux, et partagèrent les joies de Noël et du nouvel an. L'hiver fut très rude et il neigea sans discontinuer tout janvier et tout février. Dans la petite isba régnait enfin le bonheur ...

Le printemps pointait son nez, mais il gelait encore tous les matins. Yella dans sa chambre froide était heureuse et passait son temps à faire des sculptures de glace comme ses parents lui avaient appris. Un beau jeune homme la courtisait et venait souvent la voir. Alors ils partaient ensemble dans la forêt. Un jour il avait voulu lui prendre la main, mais celle-ci était si froide qu'il l'avait lâchée brusquement :

- Mais tu es gelée ?

- Oui, mais j'ai besoin de ce froid pour vivre ! Lui avait-elle répondu.

Le jeune homme n'avait pas compris. Il pensait qu'habituée au froid de Sibérie, Yella s'en était fait un ami, un art de vivre.

Vinrent le printemps et les feux de mai qui clôturent l'hiver et annoncent le renouveau et l'été à venir. De grandes fêtes furent  organisées au village et  Yella voulut y participer. Son amoureux l'y attendait. Ses parents, réticents, eux, ne voulaient pas. La température,  montée au-dessus de 17 degrés, était devenue une menace pour Yella. Dans sa chambre, protégée, isolée de l'extérieur aux murs recouverts de glace, elle pouvait  vivre  tout l'été et tout  l'automne sans danger en attendant l'hiver, mais sortir représentait un risque réel. Ainsi ils lui interdirent de quitter sa chambre.

Mais Yella fit ce que font toutes les filles qui veulent aller danser :  elle désobéit. La nuit venue, son fiancé l'attendait dehors. Ses parents  dormaient depuis une heure. Alors elle partit avec le garçon de son cœur.

Elle s'amusait bien, et dansait comme une folle... mais transpirait beaucoup : de grosses gouttes coulaient le long de ses vêtements sans qu'elle y prenne  garde. Le clou de la fête consistait à sauter avec son amoureux par-dessus un feu de joie. Si le couple y arrivait, sans se brûler et sans se lâcher la main, il se marierait dans l'année en cours. Yella voulut sauter le feu car elle désirait épouser son cavalier. Alors ils s'élancèrent tous deux mais on entendit un grand cri, le garçon sauta mais Yella, elle, disparut. Il ne restait d'elle qu'une  grosse flaque d'eau, son manteau gisait dedans ainsi que son bonnet. On la chercha partout ! Quelqu'un  avait -il vu Yella ? En vain. La jeune fille s'était simplement évaporée sans laisser la moindre trace.

Certains pensèrent qu'elle avait  quitté son manteau et son béret avant de sauter  pour ne pas avoir chaud et qu'elle avait dû changer d'avis : ne plus vouloir épouser son cavalier. D’ailleurs elle lui avait lâché la main juste avant de sauter ! Le jeune homme en était tout bouleversé : Yella l'avait donc quitté ? Seuls ses parents connaissaient la vérité et savaient ce qui s'était réellement passé. La chaleur du feu l’avait fait fondre.

Ils en furent  très tristes et pleurèrent longtemps. Cette disparition mystérieuse inquiéta le village .Son fiancé  ne renonça pas et fit de nombreuses recherches pour la retrouver. Mais Yella  ne pouvait pas être retrouvée car  Yella n'avait jamais réellement existé !

Les parents de  la fille de neige ne réalisèrent  plus d'enfant de glace, plus d'objets, de décors ... Plusieurs mois plus tard, ils furent consolés, lorsque la nuit de Noël, Yella vint leur rendre visite  leur  promettant de revenir à chaque Noël en grand secret partager ce moment d'amour avec eux....

 Les contes de l'avent -  ***Yelanda la fille de Neige et de gel (d'après une légende russe) - Carmen Montet
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article