Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par dix vins blog

C'est notre amie Sarah Pierre-Louis qui me l'a transmise dans la semaine et je ne résiste pas à l'envie de vous la livrer ! Alors appétit !

barre de separation,separateurs

Ben mon belet , le jour où t'as le babaud, fais donc une râpée stéphanoise : la vraie : c'est franc facile ; même les beauseignes y z'y arrivent. La preuve , mon matru les fait à la maison et même le coissou de la Denise ; en plus c'est bien meilleur qu'un mate-faim. Par contre pour manger chez moi, faut pas pichorgner sinon j'mets une trifouillée.

Recette : peler les patates et les laver dans le bâchat ou à la boutasse.

Râper les patates : c'est un peu épuisant , faut pas avoir la rogne au coude . Attention de bien tout récupérer : faut pas déprofiter.

Mettre à cha peu les oeufs et assaisonner. Mettre à cuire dans une poêle bien culottée et déguster avec une salade verte ou encore mieux avec du sarasson . Faut pas écouter ces claque-dents de Lyonnais , ces "gens du nord" qui disent que leur paillasson est aussi bon : y z'ont reçu un coup de gandot ou quoi ?

Autre chose : rien de tel que de faire la pampille avec les râpées : une bonne chanforgne dans les oreilles , qui fout la lourde, fouilla, mon canou, comme c'est bon ! Mais attention, faut pas tarauder à sec, sans pour autant apeger des canons et pitancher pour être fiol et revenir à point d'heure tout machuré à la maison.

Bon allez! pas la peine de jabiasser pour rien dire , vous allez penser que je suis une vraie babielle. Mais fouilla, mon belet, que c'est bon de garder ses racines.
À un de ces moments. Je vous fais un bâ en vert et contre tous.

La râpée - Guide gastronomie, vacances & week-end dans la Loire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article