Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par P Thevenin

 

Afficher l'image d'origineSi vous voulez vous faire éliminer en quart de finale d'une Coupe du Monde, ne vous trompez pas de ballon : s'il est rond, vous serez fêtés comme des héros mais s'il est ovale, on vous fera la gueule.

Vue de la façade du Musée de l'Homme côté Parvis des Droits de l'homme au Trocadéro, à Paris. © MNHN/JC.DOMENECHRéouverture du Musée de l'Homme, avec la prise en compte  de nouvelles découvertes. En   plus de Sapiens et de Neandertal, il y aurait eu jadis d'autres humains, comme l'homo naledi. Mais vu qu'on n'a pas de certitudes, ils ne figureront pas au catalogue  pour l'instant. En revanche, on pourrait y mettre  l'homo  Philippot (« comme ils disent ») car son existence à lui ne fait, hélas, aucun doute. Le Musée nouvelle formule tente de répondre aux trois questions fondamentales : D'où venons-nous ? Qui sommes-nous ? Où allons-nous ? Il n'y a peut-être pas besoin d'un musée pour ça : pour notre provenance, le tableau de Courbet en dit assez long. Qui sommes-nous ?  Des connards irresponsables. Où allons-nous ? Droit dans le mur. Et puis, dans l'article de Télérama consacré au Musée, j'ai relevé une énorme bourde : il n'y aurait pas de races humaines. Le Musée va même consacrer une expo à la question en 2016. Expo intitulée : « Des préjugés au racisme : l'exclusion de l'autre ». Comment des scientifiques chevronnés peuvent-ils se tromper à ce point là où une vulgaire Dézingueuse (et même une Dézingueuse vulgaire) a tout compris ?

Afficher l'image d'origineDimanche 18 octobre : référendum organisé (ce n'est pas vraiment le mot) par Cambadélis qui considère qu'avec 89% de OUI, c'est un triomphe. On pouvait voter par Internet. Si bien que Bismuth, Plenel et même Staline se sont exprimés par procuration. Apparemment, Vercingétorix et le yéti se sont abstenus. 

Afficher l'image d'origineIl m'est arrivé de regarder de petits bouts du feuilleton « Plus belle la vie ». Mardi 20, je me suis risqué à le subir durant toute la soirée. Un feuilleton destiné à un public « populaire ». Pourquoi pas ? Mais, quelles que soient les catégories visées, la moindre des choses serait de les respecter. Déjà, pour une histoire se passant à Marseille, il est curieux qu'un seul comédien ait l'accent du cru, tous les autres parlant « pointu ».Les gens diplômés, les toubibs surtout, sont présentés comme des demeurés, ce qui doit ravir le téléspectateur inculte censé être ciblé. Et puis on se demande s'il y a un scénariste, tellement c'est truffé d'incohérences et d'invraisemblances. Un seul exemple : Un type tue des femmes pour en zigouiller impunément une autre qui lui aurait fait perdre du fric et détourner les soupçons en se faisant passer pour un serial killer international et en reprenant le rituel de celui-ci. Normalement, pour être conforme à son modèle, il aurait dû en  sacrifier quatre. Mais, ô surprise, il est tué in extremis à la  place de la quatrième sans que l'on nous dise par qui ni pourquoi (probablement par le tueur en série lui-même qui passait justement par là et a opportunément entendu parler de son imitateur). On peut  supposer que les trois premières actrices avaient décroché un contrat dans d'autres films, ce qui n'était pas le cas de la dernière (ceci dit, s'ils ne peuvent pas justifier la disparition d'un acteur, ils le remplacent par un autre dans le même rôle).

 Bref, si vous voulez passer un bon moment sans prise de tête, regardez plutôt un DVD des Simpson.

Coups de gueule - Pierre Thévenin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article