Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JP CLAIR

Ce jour-là, un monsieur venait de vendre à un prix inespéré une voiture dont il ne pensait jamais pouvoir se débarrasser. Il s'en réjouissait et décida d'aller faire la fête avec la partie de la vente qu'il dissimulerait à son épouse.

La visite inopinée d'un copain le conforta dans son projet. Il lui demanda comme un service d'aller prévenir sa femme qu'il serait retenu pour la soirée par un client, et par la même occasion de lui annoncer que la fameuse auto était vendue.

L'ami se rendit à son domicile. L'épouse le remercia pour le dérangement et l'invita à boire quelque chose. Un verre à la main, il la félicita pour le choix de sa robe, puis sentant qu'elle appréciait le compliment, il ajouta qu'il était prêt à payer pour qu'elle l'enlève. Il lança un chiffre relativement élevé. Le premier mouvement de surprise passé, elle accepta (il n'y a que le premier pas qui coûte).

Ensuite, ils n'en restèrent pas là et chaque pièce de vêtement fut négociée à son juste prix. Elle n'aurait jamais pensé qu'il puisse être aussi généreux ; lui semblait ravi, et elle se sentait fière de susciter un tel engouement.

Au fil de la soirée, elle se déshabilla au comptant, avec la même facilité que d'autres ont pour se vêtir à crédit. Bientôt, elle n'eut plus rien à vendre, mais qu'importe, puisqu'après la vente il restait les prestations de service !

Au dixième coup ( de la pendule ! n'exagérons tout de même pas ...) il se séparèrent, comme la prudence le recommandait. Elle rangea son petit capital dans un coin discret et attendit le retour de son époux qui déclara :

- Quelle soirée barbante, heureusement que j'avais fait une très belle affaire cet après-midi.

- Je sais, répondit-elle, ton ami m'a tout expliqué.

Puis elle ajouta :

- Au fait, combien l'as-tu vendue, cette auto ?

Il parut surpris et répliqua :

- Mais tu le sais très bien, puisque mon copain t'a rapporté l'argent !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article